Non classé·Romance

Baby Random #2 – Gaïa Alexia

baby-random-tome-2-tea-9782375650707_0.jpg

 

Titre : Baby Random #2

Auteur : Gaïa Alexia

Edition : Hugo New Romance

Genre : Romance

Pages : 400

Parution : Novembre 2018

 

 

 

note5

résumé

L’inattendu pourrait venir tout bouleverser !

Il est 11h05, le monde continue de tourner. Célia n’est plus debout derrière sa caisse. Max ne lui sourirait certainement pas si elle y était. Et Roman ne fera pas son apparition comme par miracle.

Célia est seule. Enfin non. Célia n’est pas seule, Célia ne sera plus jamais seule… Elle doit désormais penser pour deux.

Mais l’ouragan qui avait décidé de mettre sa vie sens dessus-dessous ne semble pas être passé. Elle a signé un contrat avec un homme d’affaire et va vite comprendre qu’elle aurait dû en analyser les clauses avec attention avant de s’engager. Alors que les personnes sur qui elle pensait pouvoir compter lui tournent le dos, Célia saura-t-elle discerner à qui elle peut accorder sa confiance ?

monavis

 

Bon, entre nous, avec le premier tome, mon cœur avait fait des sauts périlleux, mais là, là, il s’est carrément brisé. 

Nous retrouvons donc Célia qui vient d’accoucher de sa petite princesse. Déjà qu’elle n’a eu que quelques mois pour se faire à l’idée qu’elle allais devenir maman, elle va devoir très vite appréhender ce nouveau rôle. 

C’est cool, la vie de bébé. On se chie dessus, pas de problème. On a faim, maman accourt. Les galères de thune et le stress du futur ? Connaît pas. 

C’est officiel, je veux être un bébé ! 

Elle va vite rencontrer des difficultés à savoir ce que sa fille, pourtant elle y consacre toute sa vie à cette petite fille. Elle se sent complètement perdue, sans sa famille, avec juste Béni qui lui rend visite de temps en temps. Elle va quand même trouver un d’aide auprès de Yoni et Léo, cette dernière va lui être de bons conseils pour s’occuper au mieux de sa fille.

Célia va être confrontée à une autre difficulté, son manque d’argent. Elle est totalement coincée avec ce contrat qu’elle à signé à la naissance. Elle, qui n’a personne pour l’aider financièrement et qui n’a plus de travail, va tomber dans plusieurs grosses galères.

J’ai pioché la carte « Passez par la case Départ et recevez trente mille dollars ». Ou plutôt, celle qui dit « Passez par la case Nouveau départ et recevez un paquet de pognon sans faire de malaise vagal. »

Alors qu’elle fait tous pour le bien-être de sa fille et pour la protéger, le sort s’acharne sur elle, elle n’a pas beaucoup de répit. La fin de ce livre est le coup de grâce, jamais je n’aurais imaginé ce qui allais se passer pour elles. C’est dans cette partie du livre que mon cœur s’est littéralement brisé. J’ai eu tellement mal pour Célia, je me suis imaginé à sa place, oh mon dieu, l’horreur. (je m’arrête la, je ne veux pas vous spoiler plus ^^).

Mon Dieu ! Mon bébé est une camée. Si elle n’a pas sa poudre, rien ne va plus ! 

Ce deuxième tome, nous montre encore plus la grande force et le courage de cette jeune femme, prête à tous pour sa fille. Dans ce tome, on en apprend aussi un peu plus sur Daddy Random, son passé, et surtout la relation avec son père (d’ailleurs, je le hais du plus profond de mon être cet homme).

Mona m’a beaucoup manqué dans ce tome, mais si Célia fait très souvent allusion à elle.

Les personnages secondaires, je ne les ai pas trop appréciés, Yoni et Léo me dérangent un peu. Je trouve que Célia n’aurait jamais dû se rapprocher d’eux, ils sentent les ennuis à plein nez.

Bien évidemment, comme dans le premier tome, j’ai pleuré, mais j’ai aussi ri encore une fois. J’aime cette héroïne sont franc parlé, ses métaphores et son sarcasme. 

C’est donc encore une fois une lecture au top. Gaïa Alexia nous montre la réalité de la vie avec un bébé, surtout quand on ne roule pas sur l’or. Les moments de joies, les moments de doutes, tout y passe avec une réalité incroyable. Et surtout toujours avec cet humour détonnant qui nous fait sourire dans la dure réalité de Célia.

Je deviens une maman vigile de première catégorie. Plus rien ne m’échappe. Pas le moindre filet de bave, ni le petit pet de 9 h 12, et encore moins le crêpage de chignon avec son panda vers 10h18. 

Comme vous vous en doutez, je file donc lire le troisième tome de cette saga ( en espérant que mon petit cœur survive à cette prochaine lecture). 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s