Non classé·Romance

N’oublie pas de laisser place à l’inconnu(e) – Sophie Villers

cerisiershelios-1

Titre : N’oublie pas de laisser place à l’inconnu(e)

Auteur :  Sophie Villers

Edition :Mazarine

Genre : Romance

Pages : 272 pages

Parution : 11 mars 2020

note5

résumé

Sarah vit à Bruxelles.
Lorenz aussi.
Elle a perdu l’homme de sa vie.
Il pense qu’il ne connaîtra jamais le grand amour.
Elle essaye de surmonter le deuil.
Il évite tout sentiment.
Ils ne se connaissent pas.
Mais ils s’écrivent bientôt tous les jours et partagent leurs secrets les plus intimes.
La vie leur a joué de nombreux tours.
Vont-ils pouvoir faire le chemin vers d’autres lendemains en laissant la place à l’inconnu(e) ?

monavis

 

Deux personnages, deux parcours et de visions de la vie. 

Sarah, à perdu son mari dans un accident de voiture un an et demi auparavant. Elle essaie tant bien que mal de rester forte pour ses trois enfants : Antoine, Léa et Perle. Toujours épaulé par son meilleur ami Olivier, qui n’hésite pas à la réconforter où à lui botter les fesses quand c’est nécessaire. Elle vit dans le passer, n’arrive pas à avancer sans Marc, même si après sa mort, elle a appris, qu’il n’était pas tout à fait celui qu’elle pensait. Alors que ces enfants et Olivier, ont vraiment envie qu’elle arrive à retrouver l’amour, à s’ouvrir à quelqu’un d’autre, elle n’en ai pas encore à cette étape là. Mais pour faire plaisir à tout ce petit monde, elle va quand même télécharger une application sur son téléphone, ça ne coûte rien après tout… 

Nous cherchons trop souvent ce qui n’existe pas, voyez-vous ? 

Le secret est souvent de se laisser guider, tout simplement. De s’ouvrir à la beauté et à la magie de l’instant présent. Mais nous oublions tous cette vérité. 

Et il y a Lorenz, il revient d’un long séjour à l’étranger pour le travail. Ce séjour lui a permis d’ouvrir les yeux sur sa compagne, avec qui il compte bien rompre en arrivant. Il arrive à 40 ans, et commence à se poser des questions sur sa vie. Il aime capturer la nature et la vie avec son appareil photo, il se rend aussi compte qu’il aimerait partager tout ça avec quelqu’un. Il aimerait pourvoir tenir un sac avec quelqu’un, comme ce couple qu’il a vu dans la rue. Il va télécharger une application sur son téléphone, il l’avait vu sur le téléphone de son ex, juste avant qu’elle ne parte de chez lui, après tout, il ne risque rien… 

J’ai trouvé cette histoire vraiment très belle, très poétique. Une histoire principalement axée sur le deuil, la façon dont chaque personne le vit. Entre Sarah qui vit dans le passé, Antoine, qui veut prendre des distances, Léa qui tombe dans l’anorexie et Perle qui garde ses larmes et ne montre que sa joie de vivre.

Tu ressembles à un panda qui se s’rait pris un bambous dans la gueule… 

Le personnage de Sarah, m’a parfois, un peu agacée, même si certaines de ses réactions peuvent se comprendre, j’ai eu parfois, envie de la secouer. 

Mais en ce qui concerne le personnage de Lorenz, je l’ai adoré, j’ai exactement la même vision de la vie que lui. Capturer un peu tout avec mon appareil photo, m’émerveille de la nature… 

Un livre va également être au cœur de l’histoire, un lien entre Sarah et Lorenz, qu’une petite vielle dame étrange va mettre sur leurs routes.

Ce livre c’est aussi le destin, le destin qui a décidé de rassembler ces deux personnes, dans un moment de leurs vies où ils sont un peu perdus. 

Diktat insupportable qui pousse à la culpabilité les handicapés de cœur et les malchanceux de l’amour – ne peut-on simplement vivre par soi-même en se laissant porter par les bonheurs simples de l’existence et la richesse du monde ? 

J’ai énormément apprécié la plume de l’auteure, sa vision de la vie, m’a beaucoup touchée. Sa plume est très poétique et délicate, tout en arborant des sujets délicats.

C’est pour moi une très belle lecture que j’ai dévorée, les pages ont défilé. Une belle histoire d’espoir, de renouveau et d’amour. 

Ne change rien, reste curieux de tout sans jamais de lasser de rien… Mais, dans ta quête de découverte, nous le demandons : n’oublie pas de laisser place à l’inconnu(e)… 

 

2 réflexions au sujet de « N’oublie pas de laisser place à l’inconnu(e) – Sophie Villers »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s