Contemporain·Non classé

À la reconquête de l’Ouest – Audrey Françaix

Titre : À la reconquête de l’Ouest

Auteur : Audrey Françaix

Édition : L’Archipel

Genre : Contemporain

Pages : 450

Parution : 14 avril 2022 

Entre querelles, secrets de famille, émotions et fous rires, ce périple aussi tendre que déjanté est à l’image des relations humaines : truffé de paradoxes et de rebondissements !

Quand un couple à la dérive met les voiles vers une belle-famille totalement à l’ouest…

Les épreuves de la vie ont érodé le couple de Manu et Gwen, mariés depuis seize ans et parents de deux ados. Lui brûle toujours d’amour, mais elle a perdu tout désir pour lui.

Déterminé à la reconquérir, il l’entraîne avec les enfants en Bretagne, à la rencontre d’une belle-famille dont il ne sait rien.

Mais si Gwen a coupé les ponts avec les siens, ce n’est pas sans raison… Lorsque Manu découvre le clan des Kermarrec, et que débarque l’ex-petit ami de Gwen, l’histoire se transforme en vrai rodéo !

Comment Manu va-t-il sauver leur mariage du naufrage ?

Merci à NetGalley et à L’Archipel

Le titre, la couverture et le résumé de ce livre ont tout de suite interpellé la Bretonne que je suis. Obligé de découvrir ce livre. J’avais un peu peur que l’on tombe dans les clichés sur la Bretagne, mais pas du tout.

Manu et Gwen sont mariés depuis 16 ans, ont deux garçons, ils sont tous les deux professeurs, ils ont tout pour être heureux. Mais leur couple bat de l’aime, l’amour et le désir s’est essoufflé, la distance s’est installée. Manu va alors tenter le tout pour le tout.

Il va secrètement préparer des vacances pour la petite famille en Bretagne. Son but étant de réconcilier Gwen avec sa famille qu’elle n’a pas vu depuis 20 ans.

Mais bien évidemment, rien ne se passe comme prévu. Il va se retrouver en plein rassemblement familial des Kermarrec… Avec le père et le frère de Gwen qui sont les patriarches très hostiles au retour de Gwen. La tata un peu folle et son conjoint fans d’herbes en tout genre, le tonton avec sa très jeune conquête, la mamie qui fait croire qu’elle n’a plus toute sa tête. Sans parler de tous les secrets qui sont dissimulés depuis toujours dans le clan familial. Et pour couronner le tout, le premier amour de Gwen, est bien décidé à la récupérer…

Manu se demande s’il n’a pas fait fausse route en venant en Bretagne, mais face à l’enthousiasme de ses enfants, il va devoir assumer son choix et tenter tant bien que mal de récupérer sa Bretonne.

L’immensité de l’océan étant selon elle propice à l’envol de nos pensées les plus larges. Et le vent marin étant celui qui sait polir nos jugements les plus rugueux.

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre avec ce livre, et je ne suis pas déçue du voyage. Enfin, je ne suis pas parti très loin, vu que l’histoire se passe en Bretagne. Nous ne sommes pas du tout dans le cliché avec ce livre (ce qui malheureusement arrive souvent), l’auteure nous parle principalement des paysages de ma jolie région.

Du côté des personnages, j’ai une grosse préférence pour Manu, il m’a énormément touché. C’est un héros profondément touchant qui ne souhaite que le bonheur des gens qui l’entourent. Il peut paraître « faible », mais personnellement, j’ai adoré, ce héros qui sort de l’ordinaire. C’est un papa exceptionnel, un mari amoureux et bienveillant et un ami dévoué.

J’ai peut-être un peu moins accroché à Gwen, décrite comme une Bretonne têtue avec un caractère aussi dure que le granit. J’ai eu du mal avec certaines de ses réactions ou de ses choix, que je n’ai pas forcément compris. Par exemple, le rapprochement avec Loïc, son ex, pourtant elle sait que ce pourquoi elle l’a quitté brusquement est toujours bien ancré chez cet homme. Mais elle reste quand même touchante parce qu’elle est un peu perdue. À l’aube de ses quarante ans, elle se pose beaucoup de questions sur sa vie et ses choix, sur son couple et son avenir, on ne peut pas lui en vouloir. En retrouvant sa famille, surtout son père (dont elle ne voulait plus entendre parler), elle va, malgré tout, se montrer patiente et ouverte d’esprit (ce qui est loin d’être dans ses habitudes…).

J’ai vraiment aimé tous les personnages de cette histoire (ou presque, parce que Loïc, c’est next direct…). Ils ont tous leur place dans l’histoire, tous, leur histoire, leurs secrets et leurs messages à transmettre.

J’ai bien sûr, plus qu’aimé la tata un peu folle, c’est le soleil de ce livre, elle est différente de tous les autres Kermarrec. Elle vit pour elle, fait ce qui lui plaît sans se préoccuper de l’avis des autres. Mon second coup de cœur de cette famille loufoque, c’est Fiona, la grand-mère paternelle de Gwen. Tous (ou presque) la pensent malade, mais en réalité, elle a toute sa tête et profite de ça pour enfin, vivre la vie qu’elle souhaite, dire ce qu’elle souhaite et voir qui elle souhaite (attendez-vous à quelques surprises…).

Rien qu’à la regarder, j’ai l’impression d’avoir vidé une bouteille d’absinthe !

C’est une histoire avec pleins de moments plutôt cocasses et surtout beaucoup trop drôles. La plume de l’auteure m’a complètement conquise. Entre sujets importants abordés et beaux messages à transmettre, elle met vraiment beaucoup d’humour et de légèreté à tout ça. Sans parler des décors de la Bretagne, de la présence de 2cv (cher à mon cœur). L’auteure a vraiment une magnifique plume, très poétique, tout en rime parfois métaphorique, j’ai adoré.

C’est un livre qui vous permet de décompresser, de partir en Bretagne et vous laisser porter par la famille Kermarrec. Avec les membres haut en couleur de cette famille, et tous les secrets qu’ils protègent, les doutes et les épreuves que partagent les héros.

Un livre pour passer un très bon moment, pour voir qu’il y a toujours de l’espoir, qu’il faut croire en ses rêves, qui vous rappelle l’importance de la famille et surtout, un livre qui vous fera forcément sourire, grâce à la plume de l’auteure.

Chaque pas leur arrache un scrouich ! d’agonie. Tandis que mon gosier fait gloups ! face au vertige et mon esprit woooah ! woooah quand je dérape. Mais mon cœur vaillant, zou ! me pousse vers ma femme désormais toute proche.

Une réflexion au sujet de « À la reconquête de l’Ouest – Audrey Françaix »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s