Non classé·Romance

Ça reste entre nous ? – Emilie Parizot

Titre : Ça reste entre nous ?

Auteur : Emilie Parizot

Edition : Auto édition

Genre : Romance

Pages : 377

Parution : 26 avril 2022

Fraîchement débarquée au Cap Cod, Alba cherche à acheter une maison coûte que coûte. Elle ne le sait pas encore mais, celle sur laquelle elle a jeté son dévolu appartient à un artiste désinvolte et borné qui n’a pas l’intention de lui faciliter la tâche.

Bien au contraire…

Daly aime deux choses dans la vie : sculpter et qu’on lui foute la paix. Le problème, c’est qu’il peine à trouver non seulement l’inspiration, mais aussi les fonds pour boucler sa prochaine exposition. À bien y réfléchir, vendre cette bâtisse n’est peut-être pas une si mauvaise idée.

Alba pourrait bien obtenir ce qu’elle veut.
Enfin, presque…

Merci Émilie pour l’envoi de ton livre

J’aime beaucoup les livres d’Emilie Parizot, alors je n’ai pas hésité un instant quand elle m’a proposé de lire son dernier livre, qui sort en auto-édition.

Nous faisons la connaissance d’Alba, ophtalmologue à Chatham au Cap Cod. Une ville très réputée, où il est difficile d’acheter une maison, c’est là qu’est le problème d’Alba. Elle va bientôt se retrouver sans logement, le propriétaire de sa location, veut récupérer son bien. Elle a une deadline, elle a beau passer son temps à regarder les annonces, il n’y a rien. Alors Alba va tenter le tout pour le tout, elle a repéré une maison qui paraît abandonnée par rapport aux autres. La barrière est défraîchie, le jardin pas entretenu, les volets toujours fermés, pourtant quelqu’un y habite, il y a une camionnette garée devant la maison. Elle va alors tenter de laisser un mot dans la boîte aux lettres « votre prix sera le mien »…

Cette maison, c’est Daly qui y habite, un artiste sculpteur qui est un peu en manque d’inspiration et surtout d’argent… Au début, il a mit le mot trouvé dans sa boîte aux lettres de côté en se disant que certains avait quand même un sacré culot. Mais avec le temps et de nouveaux projets en tête qui nécessite des fonds, il va finalement envoyer un mail à Alba pour lui donner son prix (bien au-dessus du marché bien sûr).

Alba va accepter, elle n’a pas vraiment le choix et surtout, elle a un coup de cœur pour cette maison. Ce que Daily n’avait pas précisé avant la signature, c’est qu’il compte bien rester dans l’atelier pour finir son exposition, pendant à peu près trois mois.

C’est donc une colocation forcée qui va se mettre en place entre la froide et rigide Alba et Dayli, l’artiste taquin. Une colocation qui réserve bien des surprises…

Moi aussi je suis artiste à ma façon. Dans l’art de me torturer pour rien.

C’est une romance pour le moins surprenante, en lisant le pitch de l’histoire, j’étais très loin d’imaginer ce qui allait arriver…

J’ai beaucoup aimé les personnages de cette histoire.

Alba est très attachante, toujours dans le contrôle, elle tient à sa routine, on sent que ça lui procure un sentiment rassurant. Elle n’est pas très entourée, à part Paige, sa secrétaire et sa meilleure amie. Pourtant, on le sent dès le début que c’est une personne très gentille et de très douce. Mais elle a un côté insaisissable, j’ai su très vite que je ne savais pas tout sur elle, que quelque chose m’échappait.

J’ai aussi beaucoup aimé Daiy, l’artiste un peu torturé, lui, on sait très vite qu’il a du mal à faire le deuil de Yoni, son ami d’enfance, décédé il y a quelques années. On voit que seul la sculpture arrive à le détendre, à lui faire penser à autre chose, à déconnecter. Il a un très grand cœur, même s’il peut paraître un poil arrogant et agaçant, finalement ce n’est pas méchant, juste de la taquinerie. C’est un passionné, un personnage comme je les aime, amoureux de l’art et de ce qui l’entoure.

Ce que j’ai surtout aimé par rapport à Daily, c’est tout ce qui tourne autour de son art. Grâce à cette histoire, j’ai appris énormément de choses sur la sculpture, sur les différents types d’argile et les étapes de création. Je ne m’y étais jamais vraiment penché et je dois dire que je suis ravie d’en savoir plus.

L’art rapproche les gens

Je ne vais pas faire une chronique à rallonge, tout simplement parce que je ne veux pas vous parler du thème principal de ce livre qui est également la grosse intrigue de l’histoire. Je savais qu’il y avait quelque chose, mais je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus, je ne l’ai compris que quelques pages avant la révélation.

Soyons clair, c’est un sujet que je n’ai encore JAMAIS vu dans une romance, où dans n’importe quelle histoire d’ailleurs. Et rien que pour ça, je trouve ça formidable, parce que c’est important d’en parler, c’est la réalité pour certaines personnes. ( Avouez que je vous intrigue là ?! ).

En plus d’avoir fait cette révélation choc, Émilie ne s’est pas arrêtée là et nous a offert un second sacré rebondissement quelques pages après…

J’aime toujours autant sa plume, cette histoire est encore plus addictive que les autres, je n’ai clairement pas vu les pages défiler, j’étais vraiment plongée dans l’histoire.

Clairement, cette histoire est très loin de tout ce que vous pouvez imaginer en lisant le résumé. Et c’est ça qui fait toute la différence. Cette originalité, alors qu’on pensait avoir affaire à une banale histoire de colocation forcée et d’ennemis to lovers. Émilie nous retourne la tête avec sa révélation fracassante.

C’est une romance prenante et surprenante, avec des héros attachants, un superbe décor et des thèmes très sérieux abordés en même temps.

Il est le feu et la fraîcheur. Il est sauvage et attentionnée. Il est la force et la douceur. Il est le parfait équilibre dans ces dualités et je me laisse complètement emporter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s