Non classé·Romance

Mens-moi jusqu’au bout du monde – Kristen Rivers

Titre : Mens-moi jusqu’au bout du monde 

Auteur : Kristen Rivers

Édition : Hugo New Romance (poche)

Genre : Romance

Pages : 394

Parution : 12 mai 2022

Peut-on vraiment trouver l’amour sur Tha Cupidoo.com ?
Partir à New York, apprendre des langues étrangères, trouver un emploi… Nitta a tout fait pour s’éloigner de la petite ville de Thaïlande où elle est née, et de tous les mauvais souvenirs qui y sont rattachés.

Mais apparemment, ce n’est pas assez. Car aujourd’hui, sa cousine préférée lui demande de tout plaquer pour revenir en urgence à Keaa Ling. La raison ? La jumelle de Nitta, Kanitta, a eu la bonne idée de finir en prison quelques semaines à peine avant son mariage avec un riche étranger et il faut que Nitta vienne la remplacer jusqu’à sa libération.

Nitta est très tentée de répondre par la négative et de se délecter de la déroute de sa jumelle diabolique, mais il se trouve que Kanitta possède quelque chose de très précieux aux yeux de Nitta. N’est-ce pas l’occasion parfaite pour se l’approprier ?

Le plan semble idéal jusqu’au moment où Nitta rencontre le fiancé en question : un beau jeune homme à l’humour caustique, bien loin du pervers affamé de chair fraîche qu’elle avait imaginé. Mais que vient-il faire ici, celui-là, avec sa dégaine d’Apollon ? Et qu’est-on censée faire, au juste, quand on est sur le point de tomber amoureuse du fiancé de sa sœur ?

Merci Fyctia

Du soleil, de la chaleur, c’était le parfait moment pour sortir ce livre de ma pal. Avec ce livre, direction la Thaïlande et ses magnifiques paysages.

Nitta vit à New-York, seule avec son chat, elle est entièrement dévouée à son travail. C’est une solitaire acharnée à son travail, d’ailleurs, elle n’est pas appréciée par ses collègues. Elle est froide et plutôt méchante d’ailleurs. Elle a quitté sa petite île de Thaïlande huit ans auparavant, après une enfance difficile et des relations très conflictuelles avec sa mère et surtout sa sœur jumelle.

Mais c’est aussi à cause de sa sœur (et autres circonstances) qu’elle va retourner sur sa petite île. Elle a cédé à la demande de sa famille, avec le domaine qu’elle voulait à la clé. Pour l’avoir, elle va devoir prendre la place de sa sœur. Elle est promise à un mariage avec un Français, (un fareng) par une agence matrimoniale de Thaïlande.

Le deal est simple pour récupérer ce domaine qui lui tient tellement à cœur. Le hic, c’est le futur marié en question, Ben, beaucoup plus charmant que ce à quoi elle s’attendait.

Ils vont tous les deux s’attacher l’un à l’autre, alors qu’aucun des deux ne le devait à la base, finalement, il n’y a pas que Nitta qui a des choses à cacher…

Je suis mariée à mon travail, j’ai autant de conversation qu’un Tupperware et j’ai la grâce d’un ananas pas mûr.

Je dois l’avouer, j’avais un petit peu peur de ne pas aimer ce livre, même si le résumé me plaisait beaucoup. J’avais peur de retomber sur du déjà vu, mais finalement pas du tout, c’est une très bonne surprise.

J’ai beaucoup aimé les personnages, principalement Nitta. Même si elle nous est présentée comme quelqu’un de très froide, solitaire et pas très aimable avec les autres.

Mais une fois de retour en Thaïlande, on va vite comprendre pourquoi elle est devenue comme ça. Et je dois avouer que cette héroïne m’a beaucoup touchée. Nitta n’a jamais eu une vie facile, entre sa jumelle diabolique, sa mère qui affiche clairement sa préférence pour sa sœur et ne lui fait que des reproches et la perte de son père… On comprend facilement pourquoi Nitta a fui son pays et sa vie pour une vie meilleure. Elle qui a toujours bossé que ce soit en classe ou après l’école pour s’en sortir et apporter de l’argent à sa famille. Vraiment, j’ai adoré cette héroïne, en plus, elle a une énorme passion pour les animaux et elle est toujours prête à les aider.

Ben, je l’ai parfois aimé, mais parfois détesté. Il est là uniquement pour écrire un article à sensation. Même après sa rencontre avec Nitta, il va mettre du temps avant que les remords l’atteignent. Heureusement, il va finalement s’attacher à Nitta, se détacher peu à peu de son article, pour réellement profiter de ce séjour, et profiter de celle qu’il doit épouser. Comme Nitta, il a eu une enfance difficile, c’est pour ça, que finalement, il est un peu comme elle. En France, c’est quelqu’un d’assez froid qui n’a aucune empathie pour personne et qui est prêt à tout pour ses articles à sensations. On peut donc lui pardonner quelques réactions déplacées.

Entre Nitta et Ben, tout est donc basé sur le mensonge entre eux, ils ont chacun leur propre mensonge. Ce qui donne des situations plutôt cocasses qui nous font bien rire.

J’ai aussi beaucoup aimé l’évolution des personnages dans cette histoire. Ils ont chacun beaucoup de préjugés l’un envers l’autre. Mais ils apprennent vraiment à se connaître, ils prennent le temps, mettant leurs idées de côté.

Ce que j’ai aussi aimé, ce sont les décors du livre. La Thaïlande, sa mer turquoise, ses plages, ses cocotiers, mais pas que. L’auteure aborde aussi les quartiers pauvres, les conditions de vie dans ces quartiers, les petits pêcheurs… J’ai réellement apprécié, moi qui avais peur de m’ennuyer justement dans ce décor paradisiaque.

L’auteure nous parle des conditions de vie des femmes, la prostitution, les mariages arrangés pour rapporter de l’argent aux familles.

C’est donc une très bonne surprise pour moi, je ne m’attendais pas à aimer autant.

Je suis pour la biodiversité, alors je fais don de mon sang à quelques moustiques en échange d’un peu de paludisme.

La seule petite chose que je pourrais reprocher au livre, c’est le retournement de situation un peu étrange de la fin. Je pense que les choses aurait pu se passer un peu moins « bizarrement » on va dire.

Embarquez pour la Thaïlande avec deux héros très attachants, des mensonges à foisons entrainant des situations cocasses. Beaucoup d’humour, beaucoup de sujets intéressants qui m’ont touché. Une lecture parfaite pour cet été, vous passerez forcément un très bon moment.

Ne te fie pas à son air sympa. Les chats sont des machines à tuer. Tu l’as déjà vu s’entraîner à enterrer les corps dans la litière ?

4 réflexions au sujet de « Mens-moi jusqu’au bout du monde – Kristen Rivers »

Répondre à Melissa Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s