Non classé·Romance

Bodyguards #2 Cruz –  Laura S. Wild

Titre : Bodyguards #2 Cruz

Auteur :  Laura S. Wild

Edition : Hugo New Romance

Genre : New Romance

Pages : 355

Parution : 3 novembre 2022

Dans la fratrie Westwood, Cruz est le spécialiste de la protection des célébrités. Il est dans son élément parmi le luxe et les paillettes et a déjoué avec brio tous les dangers de chacune des missions qui lui ont été confiées. Alors se faire poignarder en dehors de son service en voulant porter secours à une inconnue, c’est sûr, il ne s’y attendait pas ! D’autant que la mystérieuse jeune femme n’est pas une anonyme : il s’agit d’Eve DeLuca, la mannequin la plus en vogue du moment.

Il croyait ne jamais la revoir, jusqu’au jour où elle se présente à l’agence Westwood à la recherche d’un garde du corps. Et pas n’importe lequel : c’est Cruz qu’elle veut, et personne d’autre.

Là où ses frères y voient un caprice de starlette, Cruz perçoit la fragilité sous la surface chez Eve : il accepte la mission et s’envole pour New York avec elle, pour plonger dans son quotidien… bien moins glamour qu’il n’y paraît. Au contact l’un de l’autre, Cruz et Eve se retrouvent tiraillés entre leurs obligations professionnelles et la tension électrique qui crépite entre eux. Consumés par leurs sentiments naissants, combien de temps pourront-ils résister ?

Merci Fyctia

Après avoir adoré ma lecture du premier tome sur Lennon et vu la façon dont il finit, j’avais vraiment hâte de lire cette suite.

Nous retrouvons donc la famille Westwood, plus précisément Cruz, quelques minutes avant la fin du premier tome.

En se rendant chez un fleuriste pour acheter un bouquet à Dovie, il se retrouve un peu au mauvais endroit, au mauvais moment. Il entend une femme aux prises avec un homme dans une ruelle d’à côté. Son instinct de bodyguard se réveille, il fonce alors voir ce qui se passe et se retrouve très vite poignardé par cet homme. La femme, elle, après avoir prévenu les secours et brisé son téléphone, s’enfuie, laissant Cruz se vider de son sang sur le trottoir.

Ce n’est que quelques semaines après que Cruz se rend compte de qui était la femme dans la ruelle : Eve DeLuca, la mannequin en vogue.

Il est encore plus surpris quand Eve DeLuca, se présente quelques semaines plus tard à l’institut Westwood. Elle aimerait embaucher un garde du corps après avoir viré les siens la veille. Plus précisément, elle souhaiterait que ce soit Cruz lui-même qui soit son garde du corps. Pour atténuer sa culpabilité, mais aussi parce qu’elle sent, depuis cet incident dans la ruelle, qu’elle sera en sécurité avec lui.

Cruz est plutôt réticent à signer ce contrat qui le lie à cette femme qui l’a abandonné au pire moment, mais malgré l’avis négatif de ses frères il finit par accepter.

Il prend donc la direction de New-York pour assurer la sécurité de cette mannequin qui l’intrigue beaucoup…

C’est comme si elles étaient deux dans un seul corps et qu’elles s’échangeaient les places au moment opportun.

J’ai littéralement dévoré ce livre, j’avais adoré le premier, mais celui-ci le surpasse encore. Pourtant, j’avais très peur de la trope, je n’aime pas trop quand les personnages sont célèbres, souvent, j’ai du mal à accrocher. Et bien ici, ça n’était pas du tout le cas…

J’ai adoré les personnages de ce second tome.

J’ai évidemment craqué pour le beau Cruz, il a un charisme incroyable, il a aussi beaucoup d’empathie et d’écoute. Il est toujours prêt à donner sa vie pour les autres, même les inconnus. Son seul petit problème, ce sont les sentiments, il en a peur, il les fuit. Alors lorsqu’ il ressent ce rapprochement avec Eve, il va freiner à plusieurs reprises. Il ne veut pas se mettre en couple, il ne l’a jamais souhaité, et pourtant, Eve va lui donner envie de remettre en question ses certitudes. Il y a bien sûr toujours cette loyauté envers sa famille, que l’on avait découverte avec l’histoire de Lennon.

Et puis il y a Eve, j’avais peur de ne pas l’apprécier, mais finalement, elle m’a énormément touchée. Depuis dix ans, Eve est littéralement une poupée de chiffon, depuis dix ans, les gens lui dictent quoi faire, quoi dire, quoi porter, comment se coiffer. Elle a également beaucoup de complexes après avoir été jugée sur son corps après des photos publiées par des paparazzis. Elle m’a fait vraiment de la peine, on sent qu’elle n’aime pas sa vie, qu’elle ne peut pas être elle-même, mais refuse de se plaindre. En plus, elle a récemment été trahie par tous ses proches ou presque, que ce soit dans le privé ou dans le pro.

J’ai eu beaucoup de peine pour elle, pour ce qu’elle s’inflige, j’ai détesté son agent que je compare un peu à une tortionnaire. Elle n’a aucune empathie pour Eve ne souhaite que la voir au sommet sans tenir compte du reste.

Comme sa propre famille d’ailleurs… J’ai aimé cette différence dans l’histoire, entre la famille Westwood et la famille d’Eve. La bienveillance et le soutien face à la trahison, j’ai trouvé ça très intéressant.

Mais surtout, j’ai trouvé ce livre très addictif, déjà, il y a un truc que je n’avais vraiment pas vu venir, concernant la sœur d’Eve… Je n’ai absolument pas vu passer les pages, tellement j’étais prise dans l’histoire.

Tes symptômes. Le coeur qui s’emballe, les mains moites, l’impression de ne plus pouvoir respirer… Tu n’as pas frôlé la crise cardiaque, tu es tombé amoureux !

J’ai aimé le changement des pensées d’Eve, essentiellement vers la fin, où elle prend les décisions que je souhaitais la voir prendre, j’en suis ravie et j’ai hâte d’apercevoir son évolution dans les histoires de Sawyer et Jax.

Parce que oui, les histoires se suivent, nous retrouvons donc ici Dovie et Voldemort, laissez-moi vous dire que j’ai été ravie de retrouver le petit Voldi qui m’a encore bien fait rire.

Ce livre aborde surtout beaucoup de sujets très intéressants comme le monde des paillettes et des célébrités qui n’est pas aussi glamour qu’on le pense. Entre trahison, faux semblant, manque d’empathie, critiques et jugements… Clairement, je n’ai pas du tout envié la vie d’Eve, au contraire. Laura aborde également les troubles alimentaires par Eve et sa drôle de façon de manger, ses privations et ce qu’elle s’apprêtait à faire dans la ruelle au début de l’histoire…

Comment ai-je pu en arriver là ? Quand suis-je devenue une marionnette qu’on manipule à sa guise, une poupée qu’on habille et qu’on maquille, un objet qui n’est plus maître de sa propre vie ?

Encore une fois, la fin du livre est juste wahou, du suspens, de l’émotion et une envie irrésistible d’avoir la suite de l’histoire après cet énorme cliffhanger.

C’est encore une fois un coup de cœur, même plus gros que le premier tome, un vrai page-turner que j’ai dévoré. Des personnages attachants et très bien construit, de l’action, des sujets importants, un peu d’humour et d’émotion. Une recette qui marche encore une fois pour moi, je n’ai qu’une hâte, lire le prochain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s