Romance

Too late – Coleen Hoover

too-late-1040664-264-432

 

Titre : Too Late

Auteur :  Colleen Hoover

Edition : Hugo Roman

Genre : Romance / Drame

Pages : 473

Parution : Mai 2018

 

 

note3

résumé

Pourra-t-elle échapper à cette relation toxique ?
Sloan n’a jamais eu une vie facile et elle a toujours dû se battre pour obtenir ce dont elle
avait besoin. C’est justement pour échapper à une situation sans issue qu’elle a accepté de partager la vie de son petit ami, Asa. Depuis, elle étouffe dans cette relation toxique ; de plus, c’est un homme à la morale douteuse qui se livre à de multiples trafics. Elle n’a pas le choix de partir et décide de supporter ce qu’il lui fait subir jusqu’à ce qu’elle puisse lui échapper. Seule.
Personne ne peut l’aider à sortir de cette situation.
Sauf peut-être Carter, cet étudiant aux multiples secrets qu’elle vient de rencontrer.
Asa est prêt à tout pour garder Sloan. Il a besoin d’elle et il fait tout pour la persuader qu’elle ne peut pas se passer de lui.
Personne ne s’interposera entre Sloan et lui. Sauf peut-être Carter.

monavis

Ce livre n’est pas une romance, loin de là, c’est très sombre et très violent (ne peut donc pas être lu par tout le monde).

J’ai aimé ce livre, bon ce n’est pas un coup de cœur, mais je l’ai trouvé assez prenant quand même. On ressent la violence qu’endure Sloan chaque jour, elle ne reste pas par choix, mais parce qu’elle ne peut pas faire autrement. On peut dire ou penser qu’elle est faible, mais pour moi, c’est tout l’inverse, elle est très forte, elle vit l’enfer, mais ne bronche pas pour le bien de son petit frère, tout ce qu’elle fait, elle le fait pour lui et ça depuis sa naissance.

Je suppose que c’est la différence entre le véritable amour et l’amour égocentrique. D’un côté, on se sent tenu en laisse… de l’autre, on se sent voler

Oui, ce livre est un peu plus trash que ceux habituellement publiés par cette auteure, mais il est poignant. Combien de femmes vivent ce genre de calvaire, pour diverses raisons, parce qu’elles ont peur ou pas d’autres choix.

Dans ce livre, il est clairement question de viol, Sloan ne dit pas non, mais elle pleure à chaque rapport. Asa croit qu’elle pleure de bonheur, il ne pense qu’à lui et croit que ça rend Sloan heureuse.

Je suppose que la différence qui existe entre extravertis et introvertis ne réside pas dans la structure d’un groupe mais dans la façon dont ce groupe vous donne de l’énergie ou vous en pompe. Un introverti peut ainsi passer pour extraverti et vice versa. Tout se jour dans la façon dont ces interactions vous influencent profondément.

J’ai cependant trouvé très intéressant d’être aussi dans la tête d’Asa, ce personnage est tellement complexe, on ne s’attend jamais à ce qu’il va faire ou dire. Il est totalement imprévisible, mais tout ce qu’il fait est calculé, il ne laisse rien au hasard, son intelligence m’a épaté.

L’arrivée de Carter bouleverse l’équilibre entre Sloan et Asa, que ce dernier c’est donné tant de mal à créer.

Carter, c’est l’homme idéal, le prince charmant qui arrive sauver la princesse, mais soyons honnête pour un flic il est vraiment zéro. A peine arrivée dans cette enquête il fait passer ses sentiments avant tout le reste, ce qui entraîne vite les catastrophes.

Mais j’ai aimé son côté prêt à tout pour sauver Sloan, c’est grâce à lui qu’elle commence à envisager une vie meilleure, loin d’Asa et de toute cette violence.

Ces trois personnages sont tous bien différents, malgré moi je crois que c’est celui d’Asa le plus remarquable, il vit tellement dans son monde, ne se rend pas compte de la réalité préférant le monde que lui s’est créé après cette enfance désastreuse. Il retient Sloan prisonnière sans vraiment le vouloir, au fond il veut son bonheur, il le dit à plusieurs reprises. Mais son problème c’est qu’il aime trop, et d’une façon dérangeante. Il l’aime tellement qu’il lui pardonne à plusieurs reprises, ne veut pas croire qu’elle préfère Luke à lui, parce que pour lui il lui à toujours tout donné.

Il sourit, me passe la bague au doigt. Je la regarde à la lumière.

Je ne savais pas que l’enfer scintillait comme ça.

Alors oui ce livre à un côté très sombre, Asa est d’une violence incomparable, entre viol, violence quotidienne, chantage, emprise, meurtre et j’en passe…

Oui c’est une ambiance stressante, mais j’ai quand même apprécié ma lecture, le changement fait parfois du bien, tout n’est pas toujours tout rose, et ce livre en est un exemple. Clairement, tout le monde n’aimera pas cette sombre romance, qui est loin d’être fleur bleue. Mais je crois que c’est justement ça que j’ai apprécié dans cette lecture…

Le passage de la vie à la mort ne dépend pas forcément d’un schéma directeur. Parfois, la seule chose qui sépare le dernier souffle de la mort peut n’être qu’un petit gond d’à peine six centimètres.

 

 

 

 

 

 

3 réflexions au sujet de « Too late – Coleen Hoover »

  1. J’ai tellement envie de découvrir ce nouveau Colleen Hoover ! Par contre j’essaie de lire toutes les chroniques que je vois passer, uniquement en diagonale histoire de garder au maximum le mystère et ne rien connaître de l’histoire avant de m’y plonger. Très belles lectures 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s