Contemporain·Non classé

Une fille comme elle – Marc Lévy

71XnBdMj8nL.jpg

 

 

 

Titre : Une fille comme elle

Auteur : Marc Lévy

Edition : Robert Laffont

Genre : Contemporain

Pages : 384

Parution : Mai 2018

 

 

note3

résumé

À New York, sur la 5e Avenue, s’élève un petit immeuble pas tout à fait comme les autres…
Ses habitants sont très attachés à leur liftier, Deepak, chargé de faire fonctionner l’ascenseur mécanique, une véritable antiquité. Mais la vie de la joyeuse communauté se trouve chamboulée lorsque son collègue de nuit tombe dans l’escalier. Quand Sanji, le mystérieux neveu de Deepak, débarque en sauveur et endosse le costume de liftier, personne ne peut imaginer qu’il est à la tête d’une immense fortune à Bombay… Et encore moins Chloé, l’habitante du dernier étage.

monavis

C’est bon, j’ai enfin lu le dernier Marc Lévy, il était temps. 

Dans ce livre nous suivons Deepak, un Indien qui vit dans un quartier de New-York avec sa femme Lali. Ils ont tout quitté il y a quarante ans pour pouvoir s’aimer librement. Il est liftier dans un immeuble assez aisé au cœur de New-York. Il aime la routine, il aime son travail et en est très fier, mais tout va commencer à basculer avec l’arrivée de Sanji, le neveu de son épouse. 

Tu devrais savoir que certains silences en disent plus long que des paroles inutiles.

Sanji arrive tout droit de Mumbai, il cherche des investisseurs Américains, pour développer son réseau (un Facebook indien) aidé d’un ami d’Oxford, Sam. Sanji est héritier d’une partie d’un des plus grands palaces de Mumbaï. Mais en venant aux Etats-Unis, il n’imaginait pas une seconde ce qui allais l’attendre. À son arrivée, il fait déjà la rencontre de Chloé. 

Chloé est la troisième personne de cette histoire, le livre commence d’ailleurs avec un extrait de son journal intime. Nous savons qu’elle est en fauteuil roulant, et qu’elle habite au 8ème étage, du 12, cinquième avenue, là où Deepak, est liftier. 

La vie de tous ces personnages va être bousculée, quand le liftier de nuit fait une chute dans l’escalier de service, il va se retrouver dans l’incapacité d’exercer son service pendant plusieurs mois. Lali va alors s’arranger pour que Deepak apprenne à Sanji à devenir liftier et donc remplacer son collègue de nuit.

Mais pendant ce temps-là, le responsable de la copropriété, va tout faire pour remplacer ses liftiers par un système d’ascenseur automatique, ce qui réglerait tous les problèmes. Mais évidemment, rien ne va se passer comme prévue…

– Je t’ai goualisé.

– Tu m’as quoi ?

– J’ai allumé un ordinateur et j’ai cherché des informations sur toi, pour un homme qui prétend être dans la hight-tech, si tu ne sais ce qu’est goualiser, tu m’inquiètes !

– Googlisé !

– C’est ce que je viens de dire !

J’ai passé un bon moment avec cette lecture, même si ça reste loin d’un coup de cœur. Je suis plus une adepte des premières lectures de Marc Lévy, qui n’ont plus rien à voir avec celles de maintenant. 

Le thème de l’histoire est beau, ce que j’en ai retenu : ne pas se fier aux apparences. L’histoire d’amour est belle, un Indien qui vient de débarquer à New-York et qui tombe amoureux d’une fille en fauteuil roulant dans un joli parc au cœur de cette même ville. On a aussi un aperçu du traitement réservé aux étrangers dans la grande pomme.

Ça vous étonne parce que je débarque de Mumbai ? Je ne vous jette pas la pierre, je suis le premiers surpris quand le regard d’un Occidental sur l’Inde dé passe le stage de vaches sacrées et du chutney au curry.

Pourtant, je me suis un peu ennuyé, il ne se passe pas grand chose dans cet immeuble, c’est routinier, un peu comme la vie de Deepak. 

J’ai néanmoins beaucoup aimé les personnages de Chloé et Lali, deux femmes fortes, qui savent ce qu’elles veulent et où elles vont. Et la fin, cette fin, je l’ai quand même adoré, je n’aurais pas voulu mieux pour finir ce livre.

En résumé, une jolie romance légère aux saveurs indiennes.

C’est grâce à toi ou de ta faute, car dans la chambre du Plaza où nous nous sommes aimés, tu m’as rendu ma liberté et tu m’as donné des ailes.

3 réflexions au sujet de « Une fille comme elle – Marc Lévy »

    1. Ce n’est pas une mauvaise lecture, mais Marc Lévy nous a habitué à plus d’action. Il ne faut pas s’attendre à un livre avec un peu de fantastique ou un côté thriller. C’est une romance feel-good ^^

      J’aime

Répondre à argenticfairiesentreleslignes Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s