Jeunesse·Non classé

Comment mon été est parti en fumée – Jennifer Salvato Doktorski

c-1.jpg

Titre : Comment mon été est parti en fumée

Auteur : Jennifer Salvato Doktorski

Edition : Hugo New Way

Genre : Romance

Pages : 334

Parution : 9 Mai 2019

note4résumé

Rosie a toujours été impulsive. Mais sûrement pas au point de mettre le feu à la voiture de Joey, son ex qu’elle a surpris en train de la tromper. Ça non, jamais ! Ni d’appeler ce traître toutes les dix minutes pour lui expliquer ce qu’elle pense de lui…

En tout cas, la voilà qui écope d’une ordonnance restrictive qui l’empêche d’approcher Joey à moins de cinquante mètres. Alors, quand son ami Matty annonce à ses parents qu’il part pour l’été en road-trip avec deux copains, ils ont la bonne idée de l’incruster dans l’aventure, histoire de l’éloigner un peu.

L’enfer ! Au début, Rosie n’a qu’une idée en tête : s’enfuir illico, faire du stop et rentrer scruter le moindre des mouvements de Joey. Mais l’air de la route, les expériences inédites et les nouveaux amis lui font vite voir la vie sous d’autres horizons…

monavis


Merci à Hugo New Way pour l’envoie.

Quand il s’agit de livres jeunesse, je suis toujours un peu sur la réserve, certains, j’aime beaucoup et d’autres sont vraiment beaucoup trop jeunesse pour moi. Ici, le résumé me plaisait bien alors pourquoi pas… Et finalement, c’est une agréable surprise.

Nous suivons donc Rosie, une jeune fille très impulsive. Elle était très amoureuse de Joey, ils filaient le parfait amour, enfin jusqu’à ce que celui-ci la trompe avec une autre fille. Sur le coup de la colère, Rosie décide de brûler les souvenirs de Joey devant chez lui, c’est fou comme les peluches brûlent bien…

Sans vraiment comprendre, elle va se retrouver avec une ordonnance restrictive, elle ne peut plus ni s’approcher ni parler à Joey. Ses parents ne savent plus quoi faire avec leur fille, mais c’est leur jeune voisin (qui fait un peu partit de la famille d’ailleurs) qui va leur soumettre une idée.

Avec lui j’ai l’impression de me balader sous la surveillance constante d’un Jiminy Cricket de deux mètres.

Matty, propose aux parents de Rosie de l’emmener avec lui et deux amis pour un road-trip du New-Jersey jusqu’en Arizona. Ils partent en voiture avec Spencer, l’ami de Matty et son grand frère Logan, qui va rentrer a l’université là-bas.

Spencer à tous programmé, chacun à la copie avec l’itinéraire précis, et tous les endroits touristiques qu’ils ont prévus de faire. Entre DollywoodNashvilleGraceland (la résidence d’Elvis Presley), le Texas, Cadillac Ranch et encore bien d’autres endroits.

Rosie, n’est clairement pas enchanté par ce voyage, se retrouver coincé des heures en voiture avec une bande de geek Elle ne pense qu’à une chose, la fin de ce voyage de l’enfer.

Mais plus les jours passent et plus Rosie se remet en question et réfléchi sur elle-même. Au final, ce voyage qu devait l’éloigner de Joey avant son audience au tribunal, va se révéler encore plus bénéfique prévue.

Je me mets à lister mentalement les autres mensonges que j’aurais pu raconter sur ma localisation physique. Ça fait trop, j’en ai le vertige.

J’ai beaucoup aimé ma lecture, comme je le disais plus haut, j’ai toujours un peu peur de m’ennuyer quand je commence un livre jeunesse. Mais franchement, j’ai passé un très bon moment avec ce petit groupe.

Les personnages sont attachants, même si Rosie, peut paraître un peu égoïste et capricieuse, on se rend compte que c’est son impulsivité qui est responsable de tous ça, et qu’elle à au contraire un gros cœur. Même si ce voyage ne lui plaît pas, elle va faire son maximum pour ne pas être insupportable avec les garçons durant leurs longues heures de voiture.

Les trois personnages secondaires masculin, sont eux aussi très attachants, ils ont parfaitement leur place dans cette histoire. Chacun a leur façon, ils vont aider Rosie à grandir, à s’épanouir, et à penser davantage aux autres. Ce sont tous les trois des geeks attachants.

Et ce que j’ai le plus apprécié, c’est justement le road-trip en lui-même. Traverser ces supers endroits d’Amérique, avec sa culture bien particulière, la country, les cow-boys… C’est un voyage qui me plairait énormément de réaliser, et grâce à ce livre, j’ai pu rajouter quelques endroits sur ma liste.

J’ai si souvent levé les yeux au ciel durant cette virée qu’ils vont finir par y rester collés. 

En résumé, c’est donc un très bon livre jeunesse, évidemment il ne se passe rien de palpitant, mais je ne me suis pas non plus ennuyé, les pages ont défilé. La plume est très jolie, les personnages attachants et drôles. Si vous avez envie de vous évader, d’avoir un avant-goût de vacances, sans prise de tête. Ce livre est pour vous, je vous le conseille. 

2 réflexions au sujet de « Comment mon été est parti en fumée – Jennifer Salvato Doktorski »

Répondre à Rowenabookine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s