Non classé·Romance

Pas nés sous la même étoile – Adèle Ninay

pasnéssouslamemeetoile-1

Titre : Pas nés sous la même étoile

Auteur : Adèle Ninay

Edition : Hugo Roman

Genre : Romance

Pages : 271 pages

Parution : 13 février 2020

note2

résumé

De part et d’autre du périphérique, deux façons de vivre et d’aimer. Nouvelle auteure française, Adèle Ninay casse les codes de la romance avec sa plume âpre et urbaine. Mike et Camille n’avaient aucune raison de se plaire. Sa vie à lui c’est son rap, les potes d’Alfortville, la drogue. Son monde à elle est fait de danse, de littérature, d’une vie familiale tranquille dans le 10e arrondissement de Paris. Il a découvert le cynisme et la rébellion depuis déjà de nombreuses années, elle est sage et solaire. Il l’insupporte dans son rôle de mec de banlieue, de macho à deux balles, elle l’agace avec ses grands airs de princesse. Pourtant leur rencontre doit avoir lieu, et elle les prend par surprise comme un coup de poing en plein cœur. Quand on est si différents, comment avancer ensemble ? Pour l’un et pour l’autre, aucun mot n’a la même définition : violence, plaisir, avenir… fidélité. Balancés l’un contre l’autre par la vie, ils n’auront plus d’autre choix que de résister au choc. Ou d’exploser en plein vol.

monavis

Merci Hugo New Romance 

 

Bon, déjà, j’ai eu un peu de mal à choisir ma note (ça commence bien ;) ). 

J’ai longtemps hésité entre Mitigé et Bonne lecture… Je vous en dit un peu plus sur le livre pour que vous compreniez.

Dans ce livre, nous suivons Mike, un banlieusard, rappeur, et Camille, danseuse à l’opéra de Garnier. Deux mondes en complète opposition, deux personnages également en complète opposition. 

La première rencontre entre eux, c’est assez mal passé, alors que Camille sortait avec un pote de Mike, il lui a demandé de passer au studio de ce dernier. Ce qui a mis Mike en rogne, une bourge dans son studio, clairement ça ne passe pas. Mais après plusieurs événements, Mike et Camille, vont se parler, se rapprocher et des sentiments vont naître entre eux….

Ma mère sait exactement ce qu’on peut ressentir dans ces moments-là. Ce tourbillon de pensées, cette nausée, le ventre qui se déchire, le cœur qui s’emballe. 

Ce livre, je vais vous le dire tout de suite, m’a fait lever les yeux aux ciels et grincer des dents. Le personnage de Mike, ce n’est juste pas possible pour moi, l’auteur à bien pousser les traits de son personnage, même dans l’écrit. Entre les fautes de syntaxe, les insultes à toutes les phrases, la grossièreté du mec ne passent clairement pas avec moi. Une fois avec Camille, il l’a traite comme de la merde (chienne, salope… et j’en passe), et ça je ne peux pas. Et puis Camille qui lui pardonne à tous les coups, je n’ai pas compris. Elle qui est pourtant passionnée, cultivée, qui a eu une éducation assez correcte, le laisse l’insulter et en redemande presque. 

Mis à part ça, j’ai quand même aimé le personnage de Camille, le monde de la danse, j’aime beaucoup. On ressent les sacrifices qu’elle fait pour sa passion, elle ne lâche pas, se bat pour réussir dans ce qu’elle aime. Je n’ai donc pas compris pourquoi elle perdait son temps avec un homme qui l’a traite comme ça… 

J’aime Camille mais je veux plus être avec elle, pour son bien. Si c’est pas ça, aimer vraiment quelqu’un, je sais pas ce que c’est. 

Dans la dernière partie du livre, j’ai quand même réussi à être touchée (je pense que c’est ce passage qui m’empêche de ne pas mettre une plus mauvaise note). Un petit moment j’ai donc ressenti l’amour et la passion entre les personnages, il faut dire aussi qu’il y avait beaucoup moins de grossièreté et d’insultes, ce qui m’a permis d’enfin un peu plus apprécié ce que je lisais…

Et puis la fin, je suis restée sur ma fin ^^. Une fin vraiment pas finie, qui pour moi s’arrête en plein milieu de l’action… 

Souffrir et danser est presque indissociable. C’est la preuve qu’on y est, qu’on se donne à fond.

C’est donc une lecture quand même assez mitigé, je n’ai pas du tout aimé le personnage de Mike, son langage et son comportement. Mais le fond de l’histoire, je l’ai aimé, cette confrontation entre le rap et la danse classique, cette différence de milieu. Ce livre aurait pour moi clairement pu me plaire, mais là du coup ce n’est pas un livre que je retiendrais… 

Si vous aimez le milieu du rap (c’est vrai que c’est rare dans les livresCe livre vous plaira peut-être. N’hésitez pas à vous faire votre propre avis 😉 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s