Non classé·Romance

Recherche coloc, emmerdeurs, râleurs, lovers… s’abstenir ! –

 

recherchecolo-1

Titre : Recherche coloc, emmerdeurs, râleurs, lovers… s’abstenir !

Auteur : Emma GREEN

Edition : Addictives

Genre : Romance

Pages : 359 pages

Parution : 13 février 2020 

Sans titre 1

résumé

Il y a Brody, l’architecte sexy; Dermot, le prof de philo en slip; Charlotte, l’amie des bêtes mais pas des gens; Callum, le rugbyman malentendant; Elif, la boulimique de romances; et Maeve, qui préfère collectionner les mecs plutôt que les livres. Au milieu de ces colocataires fantasques et parfois invivables, Ada la solitaire va devoir répondre à trois questions existentielles et plutôt urgentes : Comment survivre dans cette maison de fous ? Comment reconstruire sa vie à Dublin, quinze ans après son départ forcé ? Et comment ne pas tomber amoureuse de Brody Gallagher, le bel Irlandais qu’elle a embauché pour rénover l’appartement de son enfance ? Mais à part ça, tout va bien.

monavis

Bon, j’ai mis le temps, mais enfin, j’ai lu mon premier Emma Green, et ça ne sera sûrement pas le dernier. 

Nous suivons Ada, elle vit à Boston, mais revient dans sa ville natal Dublin, pour rénover puis vendre Goergie, l’appartement familial dont elle à hérité après le décès de ses parents.

Pour ça elle fait appel à un architecte : Brody Gallagher, le genre d’homme qui ne laisse pas indifférent… Il va d’ailleurs lui faire une proposition assez inattendue, transformer l’appartement en colocation le temps des travaux, pour pouvoir financer ces derniers. Le premier coloc ? Brody lui-même, comme ça, il est sur place pour réaliser les plans et les travaux qui suivent. Après une longue hésitation Ada, va accepter cette proposition un peu farfelue. 

Tu es une femme avec une âme d’enfant, une moustache rousse, une étrange manie de donner des petits prénoms aux choses et une incapacité totale à écouter qui ce soit. 

Au fur et à mesure des chambres rénovés les colocataires vont débarquer. En premier Dermot, un prof de philo, fainéant qui ne parle qu’en citant de grands philosophes et qui joue du fiddle à n’importe quelle heure. Puis Charlotte, la Française qui débarque avec un chat qui louche, un lapin qui fait des crottes partout et un perroquet qui répète que les gros mots. Ensuite Callum, prof de sport, malentendant, suivi d’Elif qui vit la tête plongée dans ses romances et pour finir Maeve, la bimbo un peu trop proche de Brody.

Pour Ada, qui est habituée à vivre uniquement avec sa tante depuis 15 ans, le changement n’est pas toujours facile. Mais le problème vient surtout de Brody, qu’elle à du mal à cerner, qui l’attirer autant qui l’agace….

Mon coeur s’arrête instantanément pour se vider de tout ce qui le remplissait jusque-là. 

J’ai vraiment adoré ce livre, c’est parfaitement ce dont j’avais envie.

Les deux personnages principaux sont vraiment très attachants, tous les deux abîmés par la vie. Ils sont devenus solitaires, se fermant à ceux qui les entourent, et tentent de rentrer dans leurs mondes.

Mais en fait, tous les personnages de cette coloc sont attachants, ils ont chacun leur personnalité, leur grain de folie, ce qui apporte une haute dose d’humour à ce livre. Sans compter la ménagerie de Charlotte qui a également une place importante dans ce livre, surtout son perroquet qui m’a fait vraiment beaucoup rire. 

Même si j’ai eu un peu de mal à savoir ce que voulait vraiment Brody, plus on avance dans son histoire, plus on comprend les distances qu’il prend parfois avec Ada, quand ils se rapprochent trop. Alors après avoir grogné devant certains de ces actes, je lui ai pardonné, parce qu’il arrive à avancer et laisser Ada rentrer dans sa vie. 

Je prends conscience qu’on s’imagine souvent souffrir plus que les autres, par principe.

Quand l’injustice et le malheur frappent au hasard et que leur foudre s’abat sans pitié, le réflexe consiste à se refermer dans sa douleur plutôt que de s’ouvrir à celle des autres.

Le livre d’Ada m’a fasciné, cette histoire de cormoran et de mouette pour illustrer le drame qu’elle à vécu 15 ans auparavant. Un livre qui explique le deuil et la reconstruction aux plus jeunes par ses magnifiques dessins. Je crois que le moment où Ada l’a reçu dans sa boîte aux lettres m’a autant rendu euphorique qu’elle. 

Ce livre est une belle histoire de colocation, d’acceptation de l’autre et surtout de reconstruction. Deux héros blessés et écorchés par la vie qui vont peu à peu laisser les gens s’approcher d’eux, leur faire une petite place, et construire une famille (un peu loufoque).

C’est donc un livre que je classerais dans ascenseur émotionnel, parce que mon coeur est tombé plusieurs fois au cours de ma lecture…

Une grosse dose de rire, d’amour et d’espoir.

Ce garçon est tout à la fois, ma tempête et ma bouée de sauvetage. 

 

5 réflexions au sujet de « Recherche coloc, emmerdeurs, râleurs, lovers… s’abstenir ! – »

  1. Un romance avec une collocation ! Purée, mais ça rassemble deux des choses que j’adore. Et en plus, les personnages ont l’air d’être top. Je n’ai jamais lu de livres de l’auteur, même si je la connais de nom. Je me note celui-ci 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s