Non classé·Romance

Il était (au moins) une fois (de trop) 1 & 2 – Irulaane

Titre : Il était (au moins) une fois (de trop) 1 & 2

Auteur : Irulaane

Edition : Edition BMR

Genre : Romance

Parution : 6 Juillet 2021 / 9 Août 2021

Chloë est une jeune libraire de 35 ans élevée aux fantasmes littéraires, mariée et maman d’une petite fille, qui s’ennuie fermement dans sa vie conjugale. Elle rêve d’une aventure romantique et passionnée comme celles qu’elle dévore dans les livres depuis qu’elle est enfant.

Or, un soir, elle pense être frappée par la foudre amoureuse à l’arrivée d’un bel inconnu dans la salle de spectacle où elle attend le début de Roméo et Juliette. Lorsque le lendemain, elle trouve dans son sac à main son numéro de téléphone inscrit sur le programme, elle n’a plus de doute : le destin a frappé ! Chloë a des œillères littéraires : elle se voit en Léa Tavernier, en Madame Bovary, en Phèdre… et ni les conseils avisés de sa meilleure amie, les gaffes maternelles, ou l’analyse acérée de sa psy, ne la détourneront du beau ténébreux qui a croisé sa route !

Commence alors entre elle et Aurélien (le bel inconnu… marié lui aussi) un jeu de chat et de souris qui la désarçonne. Qui est Aurélien ? Un cynique sans cœur qui maitrise parfaitement tous les codes de la séduction ? Ou un double sentimental, cueilli, comme elle, par une histoire d’amour imprévue ?

Merci NetGalley

Chloë, 35 ans, libraire, enfin plutôt employée de la Fnac, elle vit une vie plutôt tranquille avec son second mari et sa fille. Une vie un peu trop tranquille d’ailleurs, Chloë n’est plus vraiment celle qu’elle a été. Elle qui était si passionnée, à rangée toutes ses passions et ses excentricités bien au fond de son tiroir. Mais un inconnu va venir chambouler tout son équilibre.

Alors qu’un soir de Saint-Valentin, elle devait voir une pièce de théâtre avec son Roméo, ils ont une dispute… Tampis après une bonne séance de pleures dans la voiture, Chloë décide quand même de s’y rendre, elle avait déjà payé les places en plus.

Elle était loin de s’imaginer que c’est cette décision et cette soirée, qui changeraient le cours de sa vie.

Elle l’a vue rentrer dans la salle, à perçu son aura, son charme démentiel… Encore plus quand il est venu s’asseoir dans le siège à côté d’elle, qu’elle a senti si près d’elle. Le coup de foudre…

Mais elle est mariée et visiblement lui aussi, vu la femme qui s’agrippe à lui. Elle se résigne donc à de simples fantasmes.

Mais le lendemain, elle retrouve le numéro de téléphone du bel inconnu écrit sur le programme du théâtre, autant dire qu’elle n’hésite pas à le recontacter.

C’est le début des ennuis…

Dans ma tête : explosion de lumière, gyrophares, sirènes hurlantes, respirations dans un sac en papier, cris d’hystérie.

Déjà avant d’aller plus loin, j’ai fait le choix (confirmé par mon sondage ig) de faire une seule chronique pour ces deux tomes. Ils sont tous les deux assez courts (d’ailleurs j’aurais autant aimé qu’il soit en un seul livre) et je les ai lus d’affilée. Dans ma tête j’aurais eu du mal à faire deux chroniques différentes, je ne vois pas trop l’intérêt.

J’ai beaucoup aimé cette lecture, c’est très second degré (voire plus), c’est frais, c’est léger, c’est exactement ce à quoi je m’attendais.

Bon comme vous l’aurez compris, il est quand même question d’adultère et de tromperie. Je sais que c’est rédhibitoire pour certains, alors je préfère le préciser.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Chloë, même si parfois (souvent), j’ai eu envie de la secouer et de lui dire d’arrêter d’être aussi naïve.

Mais à côté de ça je me suis beaucoup retrouvé en elle. Elle a eut un premier amour compliqué qui a détruit sa confiance en elle. Après cette relation, elle n’était plus la même, elle n’était plus la Chloë, plein de rêves, artiste bourrée de talents. Elle a renoncé, elle a choisi un travail stable. Son travail ne lui déplaît pas, mais il ne l’épanouit pas non plus. Un peu comme la relation avec son mari finalement. Le personnage de Chloë a, finalement quelque chose de très touchant.

Je passe ma vie à m’excuser d’être là ou d’être comme je suis. J’ai la sensation que tout le monde est toujours plus légitime que moi en toutes circonstances.

Elle va comprendre grâce à sa rencontre avec Aurélien et aussi avec les discussions avec sa psy, qu’on retrouve tout au long de ces deux tomes.

D’ailleurs, les passages avec la psy, sont vraiment beaucoup trop drôles, même si l’auteure y glisse quelques petits conseils à méditer.

Bref, j’ai aimé Chloë, avec ses minijupes et ses décolletés plongeants, sa féminité affirmée. D’ailleurs l’auteure en joue, en nous rappelant que ce n’est pas parce qu’une femme met des mini jupes et des décolletés que c’est une salope. Chloë est tout l’inverse, elle n’a connu que très peu d’hommes et est très réservée et fleure bleue dans la sphère privée.

J’avais la fréquence cardiaque d’Armstrong à l’alunissage d’Apollo 11 et l’esprit critique de Nabilla.

C’est son côté fleure bleu qui l’a perdu quand Aurélien est apparu dans sa vie, pour elle, ça a été une évidence. Elle était prête à tout pour lui, j’ai d’ailleurs trouvé qu’elle acceptait beaucoup trop de choses pour cet homme, qui, de son côté, ne lui donnait signe de vie que quand il en avait envie.

C’est ce côté du personnage que j’ai un peu moins aimé, mais bon l’amour rend aveugle, il parait ;).

La mère de Chloë m’a également beaucoup fait rire, elle a un sacré tempérament et en fait toujours des caisses, mais au final elle a juste peur pour sa fille, ne sait pas vraiment comment l’aimer correctement.

Dans le tome 1, Chloë et Aurélien jouent clairement au jeu du chat et de la souris. Tous les deux marié, ils ne savent pas trop comment gérer cette relation, même si clairement, lui à l’air d’avoir plus l’habitude.

Elle est partagée entre désir et culpabilité, tourmentée sans arrêt entre sauver sa famille et succomber à ses désirs…

Ce premier tome est un peu une entrée en matière, je crois que j’ai finalement une petite préférence pour le second.

Dans ce second tome, l’art fait partie intégrante de l’histoire (sans doute ça qui m’a plus d’ailleurs). Chloë ressort ses fusains de son tiroir pour accompagner Aurélien sur un concours mêlant dessin et photographie, avec à la clé, la publication d’un livre.

Finalement, je trouve que, dans presque toutes les formes d’art, il est plus difficile de faire simple que compliqué.

Un weekend avec beaucoup d’enjeux pour l’un et pour l’autre, mais visiblement pas les mêmes…

Encore une fois c’est un jeu de chat et de souris (ou de petit lapin) entre ces deux-là. Mais comme toujours rien ne se passe comme prévu. Néanmoins, Chloë arrive enfin à en apprendre un peu plus sur son BMI (Beau mec… inatteignable).

J’ai aimé cette histoire, j’ai beaucoup rigolé, il y a beaucoup de références à des séries et des films, ce que j’adore retrouver dans une lecture.

J’avais envie d’un livre sans prise de tête qui me fasse rire et franchement le challenge est complètement réussi.

J’ai été un tout petit peu déçu de la fin, je n’ai pas réellement su comment l’interpréter mais je pense que c’est ce que souhaitait l’auteure finalement, une fin un peu ouverte.

J’ai vraiment passé un très bon moment avec cette duologie, elle ne peut pas vous laisser indifférent. Vous aurez soit envie de secouer un des deux héros (ou d’autres personnages secondaires d’ailleurs), vous rirez forcément à un moment donné avec la poisse légendaire de Chloë. Et la plume de l’auteure est vraiment beaucoup trop drôle, le genre de plume qui me fait rire instantanément.

Je devais partir du postulat qu’il savait que je savais mais nous savions tous les deux que je ne pouvais avouer savoir et allions donc continuer à faire comme si… nous savions rien.

C’est une très bonne comédie romantique, parfaite pour le moment, pour se détendre et détendre ses zygomatiques.

2 réflexions au sujet de « Il était (au moins) une fois (de trop) 1 & 2 – Irulaane »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s