Contemporain·Non classé

Il faut sauver Albert (le homard prévu pour Noël) – Lise Syven

Titre : Il faut sauver Albert (le homard prévu pour Noël)

Auteur : Lise Syven

Edition : J’ai lu

Genre :  Comédie / Contemporain (Noël)

Pages : 320

Parution : 20 octobre 2021

Béatrice et Erwan filent le parfait amour à Paris, loin de Lorient, la ville d’origine du jeune homme, et de sa famille loufoque. Mais à l’approche de Noël, il doit retourner dans le bar-restaurant de ses parents. Car pour le réveillon, les Guellec se plient en quatre et n’attendent qu’une chose : la venue de leur fils chéri. 
Par amour, Béatrice accepte d’accompagner son petit ami en Bretagne. Autant dire que les retrouvailles et les présentations s’annoncent hautes en couleur… Sans compter que le festin surprise n’est autre qu’un énorme homard. 
Béatrice, horrifiée, découvre la bête que quelqu’un a soigneusement planquée dans le garage. En bonne vegan qui se respecte, c’est décidé, elle fera tout pour sauver Albert – le crustacé en sursis – et lui rendre sa liberté !

J’ai vu passer ce livre sur booksta à plusieurs reprises. Il a une couverture beaucoup trop belle, un résumé qui donne envie, mais c’est surtout parce que l’histoire se situe dans ma région que je l’ai pris.

Une histoire dans ma ville de cœur, une ville où j’ai habité quelques années : Lorient dans le Morbihan. Je ne sais pas vous, mais personnellement, j’adore lire des histoires dans des lieux que je connais, et, ici je n’ai pas été déçue du voyage.

Béatrice et Erwan se fréquentent depuis maintenant quelques mois, ils habitent tous les deux à Paris et filent le parfait amour. Une petite ombre au tableau : Noël approche et la mère d’Erwann ne cesse de l’appeler pour savoir s’il revient en Bretagne pour fêter Noël en famille. Il n’est franchement pas motivé, sa mère est du genre à mettre son nez partout, s’occuper de ses affaires et vouloir à tout prix qu’il se remette avec son ex. Mais Béatrice va le pousser à accepter pour qu’il renoue un peu avec sa famille, il lui propose dans la foulée de se joindre à lui et de faire la connaissance de sa famille.

Les voilà le 23 décembre, en stress à l’idée de retrouver et rencontrer la famille Guellec, qui sont quand même un peu spéciaux, enfin surtout les parents.

Entre la mère, qui se mêle de la vie de ses fils, le père qui est plutôt rustre et brut de décoffrage et le fils cadet qui cache la moitié de sa vie à tout le monde, ces quelques jours à Lorient s’annonce épique. Encore plus quand Béa, végan et qui défend corps et âme la nature et la cause animale va retrouver un homard vivant attendant d’être ébouillanté dans le garage…

Comme d’habitude, je passe pour un con parce que personne m’a rien dit. Pour un peu, j’aurais essayé de te faire goûter d’la saucisse ! Mais je m’en fous, moi, que la poule de mon fils soit une bobo parisienne qui bouffe des graines. Chacun fait ce qu’il veut !

Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en lisant ce livre et je dois dire qu’il ne rentre dans aucune case. Il est à l’image de la famille Guellec, complètement loufoque.

J’ai vraiment adoré me promener dans tous ces endroits que j’adore : Lorient, fort bloqué, Larmor Plage… J’ai vraiment reconnu les endroits dont parlent l’auteure, c’est principalement ce que j’en attendais.

Du côté des personnages, ils sont vraiment tous à part, chacun leur personnalité, leur place dans l’histoire. À eux tous, ils soulèvent beaucoup de sujets, comme l’homosexualité ou les diktats de la société.

J’ai vraiment beaucoup aimé la famille Guellec, avec une préférence pour le père et pour Yann, ce sont vraiment eux que j’ai le plus apprécié dans l’histoire. Même si j’ai aussi apprécié la mère de famille et Erwann, mais peut être un tout petit peu moins.

Quant à Béatrice, c’est simple, je n’ai pas réussi à accrocher. Je trouvais qu’elle était un peu trop to much. La parisienne qui débarque en Bretagne avec ses talons hauts et ses bottes griffés, qui veux à tout prix sauver un homard quitte à faire n’importe quoi. C’est plus dans la façon d’être que dans ces convictions qu’elle m’a gênées.

Oh, moi, tu sais, j’ai jamais été du genre à envelopper la vérité avec de la vaseline.

Vous l’aurez donc compris, en plus des fêtes de Noël, le fil rouge ici, c’est bien le sauvetage d’Albert le homard. J’ai trouvé ça beaucoup trop drôle, même si le prologue nous donne une vague idée de comment va se finir le périple d’Albert. C’est vraiment inattendu, absolument pas dans les codes, j’ai adoré. Je suis quand même bien contente de l’issue de l’histoire de ce homard. J’ai moi-même beaucoup de mal avec la façon dont leurs vies se finissent…

Par Albert et Béatrice, l’auteure nous parle beaucoup du mode de vie végan et beaucoup de choses qui tournent autour de ce thème. J’ai trouvé ça vraiment intéressant, surtout qu’à Noël, ce genre de préoccupation est en général bien loin dans l’esprit des gens…

L’ambiance de Noël est bien présente dans le livre, mais sans en faire trop, ce que j’ai trouvé vraiment appréciable.

J’ai adoré la plume de l’autrice, elle est addictive et beaucoup trop drôle, j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises.

C’est une superbe lecture de Noël, en dehors des codes, loufoque et très drôle. Embarquez pour Lorient avec Béa et Erwann pour secourir le pauvre Albert, le homard prévu pour Noël.

Une lecture fraîche, simple, addictive et engagée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s