Non classé·Romance

Le jour où le soleil ne s’est plus levé – Nine Gorman & Marie Alhinho

Titre : Le Jour où le soleil ne s’est plus levé

Auteur : Nine Gorman & Marie Alhinho

Édition : Albin Michel

Genre : Romance M/M

Pages : 528

Parution : 29 juin 2022

Et s’il y avait une partie de l’histoire dont vous ignoriez tout ?

Lorsque Finn, le nouveau du lycée, débarque avec sa noirceur et son charisme incendiaire, Nate sent ses dernières barrières s’effondrer. Sans pouvoir se l’expliquer, il sait que Finn va faire basculer son destin. Reste à savoir si, à son contact, Nate finira par se brûler les ailes ou trouver enfin sa voie…

Merci à 20 Minutes pour l’envoie

Plus sombre est le chaos, plus belle sera l’étoile.

Il y a quelques semaines, j’ai lu le premier tome de cette duologie : La nuit où les étoiles se sont éteintes que j’avais beaucoup aimé et qui m’avait beaucoup touché.

J’avais vraiment hâte de me plonger dans celui-ci, l’histoire de Nate, qui m’avait touché, j’avais hâte d’en savoir plus sur lui.

Je suis heureux. Je suis triste. Je suis bien entouré. Je n’ai jamais été aussi seul. Je suis Nate. Je ne suis personne. Personne qui vaille la peine d’être.

Après une fin d’année scolaire compliquée et un événement au bal de fin d’année qui lui a laissé des marques, Nate compte bien tout faire pour que sa dernière année de lycée se passe pour le mieux.

Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est Finn, ce nouveau avec qui Kenna, sa meilleure amie, a décidé d’intégrer dans leur bande. Ce garçon sombre, brisé, si différent de lui va pourtant le troubler dès qu’il pose les yeux sur lui. Mais Finn, aime les filles, mais Nate est si touché par lui, par sa souffrance, qu’ils vont se rapprocher. En tant qu’ami pour commencer, Finn, s’ouvre un peu en présence de Nate. Il faut dire que Nate est solaire et d’une gentillesse extrême, il est très empathique et très dévoué aux gens. Mais il est loin d’être bien dans sa peau, tout ce qu’il montre aux gens, c’est une façade, un masque pour cacher ses tourments, ses angoisses et ses démons.

Nate est ce genre de personnage auquel on ne peut que s’attacher, il n’y a pas une once de méchanceté en lui, que de la bienveillance. Il tente d’être solaire même quand les ténèbres l’envahissent, il prend toujours sur lui pour ne pas inquiéter ses proches. Il récite des noms de musiciens célèbres décédés comme une litanie pour faire taire ses angoisses. Mais personne ne sait ce qu’il se passe réellement dans sa tête. Personne ne sait qu’il se déteste, se sent anormal, sale, sans intérêt, nul…

La seule chose qui le maintient la tête hors de l’eau, c’est l’art, que ce soit la musique qu’il partageait avec son grand-père récemment décédé ou le théâtre. Il excelle dans ces domaines, pourtant là aussi, il va devoir tout remettre en question… Ce sont aussi les réseaux sociaux qui l’aide à trouver un peu de lumière, il est aimé, apprécié, il a des milliers de likes sur ces covers, ce qui lui redonne un peu de confiance en lui.

Dès que je rentre du lycée, je lance une playlist ou je passe un vinyle. Cela m’empêche d’entendre le martèlement de mon cœur qui m’obsède dès que j’y pense, le flot du sang dans mes veines, la cacophonie de ce corps que je ne comprends pas toujours.

Quand j’appuie sur Lecture, ça met mon cerveau sur pause.

Ses sentiments pour Finn apparaissent petit à petit, il ne s’en rend pas compte tout de suite. Mais surtout, il ne veut pas que ce qui s’est passé l’année précédente se reproduise, il a le chic pour craquer sur des hétéros. En attendant, il cherche à compenser ce manque d’amour, cette honte de lui dans les bras d’autres garçons, juste pour un moment, juste comme ça, même jusqu’à la souffrance.

Dans ce livre, Kenna m’a moins dérangé que dans le premier, on voit tout de suite qu’elle est vraiment une très bonne amie pour Nate. Elle est toujours là, s’inquiète toujours de savoir comment il va réellement. Dans ce livre, on voit également ses fêlures à elle, qu’on ne voyait pas dans le point de vue de Finn, ce qui la rend plus humaine.

C’est fou que le monde continue de tourner alors que mon cœur, lui, semble s’être arrêté. J’essaie de rigoler en espérant que ça suffise à le rallumer, à le remettre en marche, mais rien à faire : je sens ce gouffre béant dans ma poitrine, comme une gueule grande ouverte qui avale tout. Mes rires. Ma joie. Ma vie. Tout disparaît alors que je danse, danse, danse au bord du précipice.

J’ai été autant touché par l’histoire de Nate que celle de Finn, peut-être même plus, je me suis beaucoup retrouvé dans ce personnage, dans certaines situations.

La plume des auteures et encore une fois magnifiques, profonde et touchante, elles nous font ressentir les sentiments de Nate. Ses sentiments qui nous touchent en plein cœur tellement ils sont vrais et durs, on a réellement envie de l’aider, de l’épauler et de lui dire que ça va aller.

Encore une fois, de nombreux thèmes assez durs sont abordés, comme dans le premier tome, on retrouve le deuil et l’homosexualité. Mais cette fois, Nate a toujours su qu’il aimait les garçons, mais l’a toujours tu, sachant son père homophobe.

Cette fois, les auteures nous parlent d’anxiété et de dépression, de crises d’angoisse et de pensées noires. J’ai trouvé ces passages extrêmement touchants, grâce à leurs mots, elles y rajoutent de la beauté, de la poésie.

On retrouve aussi le harcèlement que subit Nate, même si on en avait eu un aperçu avec le point de vue de Finn, ici, c’est bien pire et on peut comprendre les réactions de Nate suite à ce qu’il a subi.

Les auteures nous montrent également les masques que porte Nate en permanence, pour être celui qu’on attend de lui, de son père, à ses amis, en passant par le lycée jusqu’à Finn. Il fait toujours tout pour plaire aux autres en se perdant lui-même, il ne sait plus vraiment qui il est…

On y parle aussi d’amour et surtout d’amitié, cette famille que Nate s’est créée avec Kenna, Kurt, Jeager puis Finn. Cette famille qui ne le juge jamais, ils le soutiennent toujours.

Tant de sujets difficiles abordées avec tant de justesse et de beautés, c’est comme ça que je pourrais résumer ces deux magnifiques livres.

Une seule histoire, deux points de vue différents (j’ai beaucoup aimé ce principe d’ailleurs).

Nate m’a touché autant que Finn, différemment, mais leur histoire est si belle, elle rayonne d’espoir.

C’est une histoire qui ne peut que vous touchez, le genre d’histoire qui vous restera en tête, dont vous aurez envie de parler.

Les mots me manquent sans doute, je n’ai pas le talent de Nine Gorman & Marie Alhino pour vous parler de Nate et Finn comme il se doit.

Mais je ne peux que vous conseiller de lire cette saga, cette incroyable histoire, qui vous brisera le cœur pour mieux le réparer, qui vous prouvera que dans les trous noirs, il y a finalement de la lumière. Une histoire qui vous prouvera qu’il ne faut jamais baisser les bras, qu’il faut garder l’espoir parce que le bonheur se trouve au bout du chemin…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s