Fantastique·Non classé

This Savage Song #1 – VE Schwab

Titre : This Savage Song

Auteur : VE Schwab

Édition : Lumen

Genre : Fantastique

Pages : 468

Parution : 13 octobre 2022

La capitale de Verity étouffe, saturée de crimes toujours plus violents. Pire encore, ce mal terrible a commencé à s’incarner dans le monde réel : à chaque nouvelle horreur naît un monstre qui, à son tour, terrorise la population. D’un côté, les Corsai, qui grouillent dans le noir pour dévorer leur proie, de l’autre, les Malchai qui boivent le sang de leur victime au grand jour. Peu à peu, la résistance s’est organisée… Au nord, le cruel Callum Harker règne en maître, ne protégeant les habitants que contre rémunération. Au sud, Henry Flynn a choisi une tactique bien différente. Avec sa femme Emily, il a adopté comme ses propres enfants trois des abominations, trois Sunai – des créatures d’apparence humaine qui utilisent la musique pour dévorer l’âme de leurs adversaires.

À la demande de ses parents, August élimine donc sans broncher les monstres comme les criminels qui les ont engendrés, mais il brûle de faire plus pour libérer le monde de cette malédiction. Alors, lorsqu’il a l’occasion de surveiller d’un peu plus près Kate Harker, la fille de leur ennemi juré, il saute sur cette chance et accepte d’intégrer l’établissement huppé où elle a été envoyée, l’académie Colton. Mais la jeune fille ne tarde pas à découvrir son secret : s’il a tout d’un adolescent, il est en fait un prédateur assoiffé de vies humaines…

Une auteure que j’aime beaucoup, un résumé très alléchant et une couverture magnifique. J’étais impatiente de découvrir cette nouvelle duologie.

La capitale Vérity est peuplé de monstres : les Corai, les Malchai et les Sunai. La ville est d’ailleurs divisée en deux. Le quartier Sud, avec à sa tête Henry Flynn, qui dirige les forces Spéciales qui luttent chaque jour pour protéger les citoyens. À ses côtés, 3 Sunai; Ilsa, Leo et August, des Sunai qui l’aident à maintenir la paix. Enfin surtout Leo qui est un atout des forces spéciales, Isla, elle, est confinée dans le complexe depuis le début de la trêve. Auguste, le petit dernier, aimerait faire sa part pour aider, même s’il est un peu perdu et rejette le fait d’être un monstre, de se nourrir du mal. Mais Henry, qu’il considère comme son père, va enfin lui donner une mission : se faire passer pour un étudiant au lycée Colton. Là-bas, il va devoir jeter un œil sur Kate Harker.

Kate Harker, fille de Callum Harker, celui qui dirige le Quartier Nord. Il protège également la population, mais seulement ceux qui peuvent payer leur protection. C’est comme ça que ça marche de ce côté-là de la frontière, la sécurité à un prix…

Évidemment, c’est une guerre froide entre Callum et Henry, pour l’instant les deux respectent la guerre, mais le vent commence à tourner…

« Bon » et « mauvais » n’étaient pas des mots assez forts. Les monstres se moquaient des intentions et idéaux

J’ai vraiment adoré ce livre, l’univers de l’auteure est encore une fois incroyable. Elle a créé un monde ou les humains côtoient des monstres. Mais ces monstres sont nés de la violence des humains (un peu comme le serpent qui se mord la queue). La catégorie des monstres dépend de la violence qu’il y a eu, c’est ça qui les définit, par exemple, les Sunai, les plus puissants naissent des violences les plus dramatiques, ceux qui font beaucoup de morts…

J’ai trouvé ces trois types de monstres vraiment très intéressants, du moins intelligent aux plus intelligents, ils ont tous leur particularité selon leurs races.

Les personnages principaux sont également très intéressants, j’ai une petite préférence pour August, ce monstre gentil. Il est un des trois seuls Sunai, les monstres les plus puissants, ceux qui sont là pour purger le mal. Pourtant, August se rêve en humain, il ne se sent pas à sa place, ne veut pas être un monstre, il aimerait juste être normal et mener une vie simple. Il m’a beaucoup touché, alors que tout le monde le dit « méchant » il a un cœur énorme. Il est très gentil et très patient, il cherche à protéger tout le monde. C’est absolument mon coup de cœur du livre.

J’ai eu un peu plus de mal avec Kate au début, mais j’ai réellement aimé son évolution à travers l’histoire. Elle a eu une enfance plutôt compliquée, elle veut à tout prix la considération de son père, cet homme froid et méchant. Elle veut lui prouver qu’elle aussi n’a peur de rien… Mais elle va se rendre compte que son père est bien pire qu’elle ne le pensait. En côtoyant August, elle va aussi se rendre compte qu’il n’est pas si méchant…

J’ai aimé le duo Kate / August, tous les opposent et pourtant, ils vont apprendre à se connaître, s’aider quoi qu’il arrive face à tous les dangers…

L’auteure aime jouer avec cette notion de bien et de mal, je trouve qu’ici, c’est très bien fait. On se sait finalement plus réellement qui sont les monstres, les monstres eux-mêmes ou les humains…

La musique est très présente dans l’histoire, elle peut tuer comme soulager les maux. J’ai aimé cette présence omniprésente, une touche de douceur, de poésie dans les ténèbres.

Sa musique, comme une lame, lacérait la pénombre.

VE Schwab nous plonge à nouveau dans un univers fantastique (dans tous les sens du terme), avec des personnages attachants. De l’action, de la magie, cette notion de bien et de mal que l’auteure maîtrise à la perfection. Bref, j’ai vraiment hâte de lire la suite, surtout vu tout ce qui se passe dans la dernière partie du livre, je me demande réellement ce qui nous attend dans la suite…

6 réflexions au sujet de « This Savage Song #1 – VE Schwab »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s