Romance·Saga

Les Dieux du Campus #4 Knox – Phoenix B. Asher & F. V. Estyer


Titre : Les Dieux du Campus #4 Knox

Auteur : Phoenix B. Asher & F. V. Estyer

Édition : Hugo New Romance

Genre : New Romance

Pages : 316

Parution : 8 décembre 2022

Fils de parents militaires, lui-même ancien membre de l’armée, Knox n’a jamais avoué son homosexualité à qui que ce soit. Il a toujours préféré garder ce secret pour lui, ne le partageant qu’avec des partenaires occasionnels lors d’étreintes sans lendemain. Mais au gré d’échanges en ligne, il finit par tomber sous le charme de cet homme avec qui il passe des heures à discuter. Un homme dont il connaît bientôt tout, hormis son identité.

Pierce, de son côté, rêve de trouver le partenaire de sa vie. Ou du moins celui qui l’aidera à prendre confiance en lui. Timide, mal dans sa peau, il n’y a qu’à travers les sites de rencontres qu’il parvient à s’ouvrir, mais il n’a jamais osé s’aventurer plus loin. Jusqu’à cet inconnu avec qui il commence à parler jour et nuit, et qui semble le comprendre comme personne.

Pour l’un comme pour l’autre, les risques à passer du virtuel au réel sont nombreux. Les prendre en vaut-il vraiment la peine ? Et si la personne derrière l’écran n’était pas celle à laquelle ils s’attendaient ?

Et voilà le dernier tome des Dieux du campus, c’était le tome que j’attendais le plus. Centré sur Knox, le personnage qui m’intrigue depuis le début, celui dont on sait si peu de choses. Je n’ai pas été déçue d’en apprendre plus sur lui bien au contraire, même si, je pense que c’est Pierce qui m’a le plus touché.

Nous découvrons donc le personnage de Knox, celui que l’on voit depuis le début, mais qu’on n’arrive pas à cerner. On ne sait quasiment rien de lui, à part qu’il est plutôt solitaire et que même ses amis ne connaissent pas réellement sa vie, comme s’il cachait quelque chose… Ce que cache Knox à tout le monde, c’est son homosexualité, il ne l’assume pas du tout, préférerait être « normal ». C’est pour ça qu’on ne le voit jamais accompagné, il préfère les coups d’un soir dans des bars. Ces hommes, il les rencontre sur une appli de rencontre, simple et anonyme. Mais un jour, il tombe sur le profil d’un garçon bien différent de ce qu’il croise d’habitude. Sans savoir pourquoi, il le touche, avec lui, il n’a pas envie d’un coup d’un soir, mais il veut passer du temps à lui parler, apprendre à le connaître, alors qu’il ne connaît pas son identité, même pas son prénom…

Ce garçon anonyme ne l’est finalement pas tout à fait, ni pour Know, ni pour nous. Il s’agit de Pierce, l’ami de Dante qui pratique le cheerleading avec lui. Plutôt effacé, j’ai même mis du temps à le resituer, à me demander si on le connaissait déjà. C’est en parlant du bar de son père que j’ai compris. Parce qu’il est comme ça, Pierce, effacé, discret, il fait tout pour qu’on ne le voie pas, pour passer inaperçu. Il est comme ça à cause de son enfance. Maltraité par une mère toxico qui a fini par lui brûler une partie du corps, lui laissant des cicatrices aussi bien physiques que psychologiques. D’ailleurs, même ses plus proches amis ne sont pas au courant de ce passé. Heureusement, il a trouvé des parents d’adoption géniaux qui ont toujours tout fait pour lui.

Il va néanmoins finir par se confier à Know, mais à travers l’application, à un anonyme, sans savoir à qui il parle. Pierce craque depuis un moment sur Know, il est très loin de s’imaginer que c’est à lui qu’il parle, encore moins que ce dernier soit homosexuel.

J’aime les hommes, et après ? Ça ne fait pas de moi quelqu’un de moins bien, de moins humain, de moins respectable.

Très vite, ils vont de plus en plus se parler, se confier sur des sujets importants, des sujets qu’ils n’abordent avec personne d’autres. J’ai beaucoup aimé leurs échanges, j’aurais même préféré que ça dure un peu plus longtemps. J’aimais être dans le secret, savoir qu’en réalité, ils se connaissent et sont souvent proches quand ils se parlent sur l’application.

Le seul petit reproche que je puisse faire à cette histoire, c’est la rapidité de la relation entre les héros. Knox qui n’assume pas son homosexualité et qui ne s’est jamais attaché à un homme, va s’attacher très vite à Pierce, même une fois qu’il va découvrir son identité, tout va très vite, trop vite pour moi.

Heureusement, il y a beaucoup d’autres choses qui font que j’ai adoré ce livre. Déjà, je suis vraiment fan des M/M, ces histoires me touchent plus que les autres. Celle-ci ne fait pas exception. L’amour entre Knox et Pierce est beau, tendre et sincère. On ressent sans aucun problème tout l’amour qu’il y a entre eux. Ça donne le sourire et ça réchauffe le cœur.

J’ai aussi beaucoup aimé les sujets abordés par les auteures, je crois que c’est la première fois que je lis une romance M/M, où l’un des héros n’assume pas son homosexualité. J’ai trouvé ce point de vue très intéressant.

L’acceptation est le sujet principal de ce livre, avec Knox et sa sexualité et surtout avec Pierce et son physique, principalement les cicatrices qu’il garde de son enfance. Ses cicatrices qui le complexe énormément, qu’ils cachent comme il peut et qui lui pourrissent la vie.

Tes cicatrices, tu les portes à l’extérieur, moi à l’intérieur. Tous les deux, on est un peu pareils, finalement.

Tout ce qui concerne Pierce m’a beaucoup touché, son histoire m’a percuté le cœur de plein fouet.

Les émotions sont encore une fois bien présentes, on ne peut qu’être touché par ces deux hommes qui tentent comme ils peuvent de s’accepter. De faire face à leurs démons, c’est ensemble qu’ils vont réussir à s’affranchir de leurs blocages, c’est ensemble qu’ils vont réussir à aller de l’avent, de profiter de l’instant et laisser le reste derrière eux.

C’est avec ce magnifique tome que je clôture cette superbe saga. Je serais d’ailleurs bien incapable de savoir quel tome j’ai préféré, ils sont tous très différents, tous touchant. Je suis très triste de quitter cette superbe bande d’ami qui m’en ont fait voir de toutes les couleurs, qui m’ont fait vivre tout un tas d’émotions. Je ne peux que vous recommander cette saga qui comprend deux livres M/F et deux livres M/M, ce que j’ai trouvé très intéressant.

4 réflexions au sujet de « Les Dieux du Campus #4 Knox – Phoenix B. Asher & F. V. Estyer »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s