Non classé

Dracula – Bram Stoker

Titre : Dracula

Auteur :  Bram Stoker

Édition : Hugo Roman poche classique

Genre : Classique

Pages : 640

Parution : 11 janvier 2023

Le chef-d’œuvre de l’épouvante raconte l’histoire du comte Dracula, un vampire immortel qui se repaît du sang des vivants et peut les transformer à leur tour en créature démoniaque. Le récit se joue entre l’Angleterre et la Transylvanie au XIX ème siècle, notamment dans un château retiré des Carpates. Jonathan Harker, jeune clerc de notaire britannique, est envoyé par son étude dans un sinistre château en Transylvanie afin d’y négocier, avec un certain comte Dracula, l’achat d’une propriété en Angleterre. Dès son arrivée chez le comte, l’inquiétude gagne Jonathan Harker, qui échange par lettres
ses impressions avec sa fiancée, restée en Angleterre. Il ne tarde pas à découvrir l’effroyable secret de son hôte : cette créature est un mort-vivant, un vampire qui repose dans un cercueil et qui en sort la nuit pour étancher sa soif de sang.

Merci Hugo Roman

Quand j’ai vu ce classique dans le programme des Éditions Hugo, je n’ai pas résisté. J’ai toujours cette envie de découvrir des classiques, j’en ai lu très peu jusqu’ici. Bien sûr, je connaissais vaguement l’histoire du comte de Dracula, mais sans plus, c’était donc l’occasion parfaite de découvrir cette histoire, moi qui aime les histoires de vampires.

Ce livre est une histoire sous forme épistolaire, soit en forme de lettres adressées à l’un ou l’autre des protagonistes, soit par des extraits des journaux intimes des personnages.

Nous suivons tout d’abord Jonathan Harker, c’est le premier personnage qui va faire la rencontre du comte Dracula. Clerc de notaire, il est missionné pour se rendre chez le comte en Transylvanie pour des transactions à Londres. Il va très vite se rendre compte que quelque chose ne va pas dans ce château lugubre. Il y a beaucoup de choses étranges, sans parler du comte lui-même. Il fait de base très peur, mais surtout les choses étranges autour de lui vont se multiplier.

Nous découvrons en parallèle Wilhemina ( Mina) Murray, la fiancée de Jonathan. Nous la découvrons soit par son journal, soit dans sa correspondance avec Lucy Westerna, son amie de toujours.

Après avoir suivi les aventures de Jonathan en Transylvanie, sans savoir vraiment ce qui va advenir de lui. Nous sommes plongés dans l’histoire de Mina et Lucy, elles séjournent au bord de la mer, à Whitby. C’est là que Lucy commence à faire des crises de somnambulisme, Mina va même la retrouver aux abords d’un cimetière en pleine nuit.

En rentrant chez elle, Lucy va commencer à se sentir mal, elle va se vider de son sang, sans réellement de raisons, rien de visible… Son fiancé, Arthur, va alors demander de l’aide à un de ses amis, le docteur Seward, ne comprenant pas lui-même ce qu’elle a, il va faire appel à un de ses anciens professeurs, le docteur Van Helsing.

Entre ce qui arrive à Lucy, le patient un peu particulier du docteur Seward, des éléments étranges vont se détacher… Tous reliant le comte de Dracula.

Ne pensez-vous pas qu’il y a des choses qui, même si vous ne les comprenez pas, existent cependant ? […] Ah ! c’est bien là le défaut de la science : elle voudrait tout expliquer ; et quand il lui est impossible d’expliquer, elle déclare qu’il n’y a rien à expliquer.

On m’avait prévenu avant que je commence ce livre, il y a beaucoup de longueurs, je m’y attendais, donc je n’ai pas été surprise. J’ai lu ce livre en plusieurs jours, c’est un sentiment un peu particulier, j’ai beaucoup aimé l’histoire, découvrir l’histoire de Dracula. Mais j’ai trouvé ça vraiment très long et lourd. C’est un classique, écrit dans la fin des années 1800, du coup forcément le langage est plutôt d’époque. C’est toujours ce qui me ralentit dans la lecture des classiques, ces verbes que l’on emploie plus maintenant, ce vouvoiement entre les personnages qui alourdissent le texte, mais c’est le jeu.

Heureusement, j’ai trouvé l’histoire réellement intéressante, même si la toute première partie de l’histoire est un peu lente, à partir du moment où l’on arrive au château du comte Dracula est super. J’ai été complètement prise dans l’histoire, j’ai frémi en même temps que Jonathan. En fait, cette lecture, ça a été ça pour moi, des moments où j’ai été happée par l’histoire, d’autres où je me suis ennuyée.

Toutes les informations que l’on reçoit dans la lecture sont importantes, mais parfois, j’ai quand même eu envie de sauter quelques pages tant le rythme était long.

Tout ce qui concerne les vampires ou comme ils disent les « non-morts » est fascinant. Tout est bien décrit, de leurs pouvoirs à leurs faiblesses, leurs apparences, leurs capacités, tout le mystère qui les entoure. J’ai lu et vu les Twilght et je me dis que Stéphanie Meyers s’est beaucoup inspiré de Dracula pour écrire son histoire.

J’ai trouvé la fin un peu décevante, un peu trop rapide, comme dans beaucoup de classique finalement (coucou Harry Potter).

Je suis ravie d’avoir découvert l’histoire de Dracula qui m’a parfois happée et fait frissonner. Depuis le temps que j’entends parler du comte Dracula, je suis vraiment ravie d’avoir découvert ce livre. Malgré quelques longueurs et une fin que j’aurais aimée différente, j’ai réellement aimé ce livre. Je le trouve vraiment très bien écrit et bien construit pour une histoire de cette époque. Pour moi Dracula, c’est le début des histoires sur les vampires et je peux enfin dire que je l’ai lu.

3 réflexions au sujet de « Dracula – Bram Stoker »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s