Contemporain

Dans le murmure des feuilles qui dansent – Agnès Ledig

81V1yO3lTDL.jpg

 

Titre :  Dans le murmure des feuilles qui dansent

Auteur : Agnès Ledig

Edition : Albin Michel

Genre : Contemporain

Parution : Mars 2018

Pages : 400

 

note5

résumé

Anaëlle, une jeune femme dont la vie a été bouleversée par un accident, se reconstruit doucement, entre son travail et sa passion pour l’écriture. Thomas raconte des histoires merveilleuses d’arbres et de forêt pour mettre un peu de couleur dans la chambre d’hôpital de Simon, un garçon lumineux et tendre. Chacun se bat à sa manière contre la fatalité. Mais est-ce vraiment le hasard qui va sceller leur destin ?

monavis

Comme chaque année, j’ai attendue avec impatiente le nouveau roman d’Agnès Ledig. Et encore une fois je ne suis pas déçue. Un livre tellement touchant, encore une fois, un livre dans lequel, malheureusement, je retrouve un bout de mon histoire (pas la partie de ma vie dont je suis la plus fière).

« Une question me taraude. Peut-on vraiment choisir les émotions que l’on ressent ? Peut-on vraiment décider des sentiments, du sens qu’on veut les donner ou du chemin qu’on aimais leur faire emprunter ? »

On suit donc encore plusieurs personnages, comme souvent sous la plume d’Agnès Ledig.

On fait la connaissance d’Annaëlle une jeune fille, que la vie n’a pas épargnée, après un gros accident de voiture, elle se retrouve amputée d’une jambe. Elle fait face à sa nouvelle vie, avec sa jambe en moins, et ses cicatrices sur le visage. Elle s’est mise à écrire un roman policier. Pour certains détails techniques, elle écrit à un procureur qu’elle a vu en conférence quand elle faisait des études de pharmacologie.

Je suis donc secrétaire psycho-socio-punshing-ballo-médicale.

Mais ces lettres vont vite devenir omniprésentes dans sa vie.

Tout comme dans celle d’Hervé, le fameux procureur, dont la vie bien rangé, et bien monotone. Il va s’accrocher à ses lettres qui cassent sa routine et va très vite s’attacher à la jeune femme, et ne plus pouvoir se passer de cette relation épistolaire.

Le jour de notre rendez-vous j’ai choisi de me cacher, au dernier moment, parce que les peurs sont plus fortes que la raison.

En parallèle, nous retrouvons Thomas, le menuisier de la maison que vient d’acheter Annaëlle. Son petit frère dont il est vraiment très proche, vient de se faire diagnostiquer une leucémie. Lui qui aimait tant se retrouver en forêt avec son grand frère. Thomas, est un grand admirateur de la nature, il se ressource uniquement quand il est en contact avec la nature, plus précisément des arbres.

Demi-frères mais d’amour entier.

Il va devoir faire face à la maladie de son petit frère enfermé dans une chambre stérilisé, à son travail qui prend du retard. Il ne se laisse pas abattre dessine la nature qu’il voit, et raconte beaucoup d’histoires d’animaux à son petit frère, essaie de le faire voyager à sa façon.

Ce livre est encore une merveille. Si vous avez aimé  » Juste avant le bonheur », ce livre est un peu dans la même lignée.

Des êtres fragilisés par la vie, cabossées, mais qui s’accroche, qui croque la vie à pleine dent, parce que la vie, elle est trop courte.

« Il suffit d’une trahison bien placée, au bon moment, dans un contexte particulièrement douloureux, pour qu’elle s’inscrive au fer rouge dans les profondeurs de votre âme  »

Une magnifique leçon de vie, qui nous fait comprendre que nos petits problèmes sont insignifiants comparé à une maladie qui frappe un enfant, ou des jeunes gens à qui, ils manquent des morceaux.

De l’amour, des rencontres, de l’espoir, des moments de joie, comme des moments de tristesse. Tout ça avec une bonne dose de nature, qui nous fait respirer, on ressent la forêt, l’oxygène des arbres, qui nous fait du bien.

Bref, encore une fois ce livre, je le recommande, et je confirme bien qu’Agnès Ledig est une de mes auteures favorite. Sa plume est merveilleuse…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s