Non classé·Romance

49 Jours Je compterai pour toi – C.S Quill

a-1-2.jpg

Titre : 49 Jours Je compterai pour toi

Auteur : C.S Quill

Edition : Hugo New Romance

Genre : Romance

Pages : 380

Parution : 28 Mars 2019 

Sans titre 1

résumé

1… 2… 3…

Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…

Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son CŒUR ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…

Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son cœur ?

monavis

Merci Hugo New Romance pour l’envoi de ce bijou.

Quand j’ai demandé ce livre, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, je n’avais jamais lu cette auteure auparavant, mais j’en avais entendu beaucoup de bien. Et le résumé en dit très peu sur l’histoire. 

Mais jamais, jamais, je ne me serais attendu à une histoire pareil. Ce livre sera très certainement mon gros coup de cœur 2019 (je sais nous ne sommes même pas encore en Avril), mais il sera, je pense difficilement détrônable. Non seulement l’histoire est intrigante, mais elle est aussi magnifique, les mots employés tout est parfait… 

Je dois laisser mon cœur retrouver le bonheur sans le brusquer. Je ne sais même pas comment il tient encore accroché dans ma poitrine, alors si je le presse, il risque de tomber à mes pieds. Et là, je n’aurai plus la force de le ramasser. 

Je me demande encore comment je peux vous écrire cette chronique. Sans révéler ses secrets qui font toute l’histoire, mais surtout pour être à la hauteur de ce magnifique livre.

On suit Breen une jeune fille qui habite Camaret (oui, en plus, c’est en Bretagne), qui est serveuse dans un café. On ne sait pas grand chose d’elle, à part qu’elle à survécu à quelque chose de traumatisant…. Depuis, à chaque nouvelle relation, elle compte les jours jusqu’au jour 49, un jour qu’elle attend et qui l’effraie à la fois.

Je me déteste. Je hais cette fille coincée sur sa balançoire qui met tout son cœur à aller de l’avant mais repart toujours en arrière. Et qui se balance sans fin.

Elle va croiser la route d’un grand photographe (encore une fois, ça me touche, c’est mon métier et on en parle rarement dans les histoires ^^). Sawyer est originaire d’Angleterre et sillonne le monde avec son appareil photo. Il fait escale à Camaret pour une exposition avec Ben, le meilleur ami de Breen, c’est comme ça que leurs chemins vont se croiser… 

Mais entre eux, il y a le passé de Breen, il y a Will…

Parfois, mon manque est si fort que j’ai envie de tout casser autour de moi. A l’image de ce qui est brisé à l’intérieur. 

Les deux personnages sont vraiment très attachants. Breen, on le sait à vécu quelque chose de très dure, mais elle survie, elle est très forte. Elle prend beaucoup sur elle la plupart du temps, personne n’est au courant de ce qu’elle cache sauf sa voisine Mei.

Sawyer, lui, est le genre d’homme qu’on aimerait connaître, il est passionné, patient, et il a un énorme sens de l’humour, ce qui désamorce souvent les situations un peu délicates. Il m’a fait beaucoup rire.

Sans mon appareil photo je me sens nu. Tu vois ces rêves où tes habits ont disparu et que tu te sens horriblement mal ? Eh bien, c’est l’effet que ça me fait.

Ce livre alterne entre l’ombre de Breen et le soleil de Sawyer, mais aussi entre le présent et le passé, très précisément 5 ans auparavant.

Malgré l’alternance des temps, entre passé et présent, impossible de savoir ce que cache Breen, j’ai eu beau chercher… Et au moment de la révélation, je me suis pris une claque, vraiment, jamais je n’aurais pu imaginer ça. 


J’ai eu énormément de mal à m’arrêter dans ma lecture, les pages défilent sans qu’on s’en rende réellement compte.  

La plume de l’auteure est belle, douce et poétique, elle retransmet parfaitement les émotions des personnages. Le scénario est vraiment incroyable. En fait au moment de refermer le livre, je me suis dit, non mais faut que je le relise, c’est pas possible. L’auteure nous mène exactement là où elle le souhaitait, j’ai été impressionné de la justesse de ce scénario qui pourtant n’est pas du tout ce qu’on imaginait… 

Je pourrais vous en parler encore très longtemps, mais je préfère vraiment que vous arrêtiez de lire ma chronique pour filer dévorer ce bijou.

Un livre, beau, haletants, poignant ! Un message d’amour et d’espoir…

10 réflexions au sujet de « 49 Jours Je compterai pour toi – C.S Quill »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s