Non classé

Les MacCoy, Tome 2 : L’Ours et le Taureau – Alexiane Thil 

m-1-3.jpg

Titre : Les MacCoy, Tome 2 : L’Ours et le Taureau

Auteur : Alexiane Thil

Edition : Hugo New Romance

Genre : Romance

Pages : 723 pages

Parution : Juillet 2019

Sans titre 1

résumé

Après avoir découvert le terrible secret de Caleb MacCoy, Phèdre a rejoint le château de Dunvegan pour enfin prendre possession de l’héritage de son père. Désormais à la tête des MacLeod, elle découvre la vie de Chef de Clan… Mais sa position est fragile : depuis son fief d’Inveraray, le bourreau de son enfance, Henry Campbell, est à l’affût de la moindre opportunité pour la faire chuter…

Et pour cela, il est prêt à se servir de Caleb. Car aux yeux des Clans, Phèdre est toujours la Pupille de ce dernier, et elle est donc censée respecter ses ordres…

 

monavis

Merci Hugo New Romance

/!\ Risque de spoil du premier tome /!\

J’avais déjà eu un coup de cœur pour le premier tome, mais là…. Wahou

Nous retrouvons Phèdre, après les choquantes révélations sur les MacCoy à Inveraray, elle à décidé de retrouver son château et son clan. 

Deux mois ont passé depuis cette mésaventure, deux mois qu’elle n’a pas de nouvelles de l’ogre, deux mois qu’elle est censé reprendre les rênes de Dunvegan, mais deux mois qu’elle passe toutes ses journées enfermés dans la salle de sport du château. Elle se laisse complètement aller, elle n’a fait aucun effort pour aller rencontrer son clan et encore moins les habitants de ses terres. Elle se repose entièrement sur sa mère et sur Callum Bain son bras droit. 

Caleb de son côté, se laisse aussi complètement allé, cette fois, il ressemble vraiment à un ogre, il ne se rase plus et à laisser pousser sa barbe, il est encore plus irritable qu’avant. C’est Victor Campbell qui va le pousser à sortir de sa léthargie, il lui propose un marché, retrouvé la confiance du clan Campbell pour continuer de protéger Inchkeith. La protection contre la main de Phèdre, étant encore sa pupille, il peux donc l’obligé à se marier… 

J’avais eu un coup de cœur pour l’Ogre et le Chardon, mais ce deuxième tome surpasse encore le premier pour moi. Je l’ai trouvé beaucoup plus intense. 

Je titube, tombe à genoux.

Je ne vois plus rien. Tout est flou. Tout est noir. Si sombre. Le monde a perdu de sa lumière. Mes mains tremblent. Je n’arrive plus à réfléchir.

Un cri déchire les Highlands.

Je ne réalise pas tout de suite que c’est le mien. Que je hurle ma douleur comme une bête écartelée.

Que je hurle comme une louve à l’agonie.

Les deux héros sont toujours aussi attachants, j’ai lu beaucoup d’avis disant qu’ils avaient envie de secouer Phèdre. Mais moi, je ne trouve pas, je pense que j’aurais réagi exactement de la même façon. Elle qui a été torturé petite, qui a été abandonné par son père, elle ne fait plus confiance à personne. Seul Caleb avait réussi à franchir ses barrières, et après les révélations sur ce dernier tout s’est écroulé. Elle se sent très seule du haut de sa tour, avec des gens qui ne l’a considère que comme une simple femme qui n’a rien à faire là et ceux qui l’insulte parce qu’elle est la fille du traître…. 

Grâce à Caleb, elle va réussir à remettre de l’ordre à Dunvegan, montrer qu’elle n’est pas une simple milady, mais qu’elle est bien la chef MacLeod, et que tout le monde lui doit le respect. 

Il pense pourvoir détruire mon Clan de l’intérieur il risque d’être déçu.

C’est moi qui serais la louve dans sa bergerie. Il n’est plus tolérable pour moi d’être la proie ou la demoiselle en détresse.

Depuis le début, nous savons qu’il y a un secret autour de Caleb, dans ce tome, nous allons enfin le découvrir. Grâce à lui, Phèdre va enfin découvrir toute la vérité, sur le massacre de Dunvegan et sur la mort de son père. À ce moment-là, Caleb n’est plus l’Ogre à ses yeux, c’est l’Ours, un ours au cœur énorme. Caleb m’a énormément touché dans ce tome, que ce soit l’amour qu’il a pour Phèdre où ce qu’il a fait il y a plusieurs années. 

Phèdre et Caleb, ensemble, sont plus fort que tous. C’est une merveilleuse histoire d’amour. Dans le passé, leurs familles étaient les plus proches de l’univers clanique, le massacre de Dunvegan les as fait ennemis, mais l’histoire entre ses deux-là, va prouver au monde que les MacCoy et les MacLeod sont fait pour combattre côte à côté.

Les MacCoy et les MacLeod sont destinés à combattre, survivre et aimer ensemble. L’amitié entre Alexander et votre père était indéfectible, et ce n’est pas un hasard si leurs enfants se sont trouvés. C’était écrit.

Dans ce tome l’action est assez présente, les révélations m’ont laissé à plusieurs reprises sans voix. Et mon cœur à fait des saltos pendant toute la dernière partie du livre, des vrais montagnes russes d’émotions.

C’est donc encore un grand oui pour ce tome, cet univers clanique, l’écosse, l’amour… Et surtout d’énormes rebondissements. Si vous aimez le suspens et l’adrénaline, il ne faut pas manquer ce tome. La plume de l’auteure est très addictive, si vous n’avez pas encore commencé cette saga, foncez. 

I’ll Be Brave and, always, I’ll Hold Fast.

5 réflexions au sujet de « Les MacCoy, Tome 2 : L’Ours et le Taureau – Alexiane Thil  »

Répondre à Cerisebookk Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s