Jeunesse·Non classé

Les petites reines  – Clémentine Beauvais

lespetitesreines-1

Titre : Les petites reines 

Auteur : Clémentine Beauvais

Edition :  Gallimard jeunesse

Genre : Jeunesse

Pages : 310 pages

Parution : Septembre 2019 

Sans titre 1

résumé

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée ! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres ! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

monavis

Merci aux éditions Gallimard 

Ce livre est dans ma pal depuis septembre dernier (oui je sais, c’est pas bien), je l’avais gagné à un concours organisé par la maison d’édition. 

Là, j’ai senti que c’était le moment pour le lire, j’avais envie d’une lecture rafraîchissante, et ce petits roadtrip avec les boudins me paraissait idéal…

Rubrique trucs et astuces de la vie, par Tata Mireille : prends les insultes qu’on te jette et fabrique-toi des chapeaux avec. 

Le classement des boudins du collège-lycée de Bourg-en-Bresse est tombé, Mireille est encore une fois dans le top 3, mais cette fois, elle est boudin de bronze. Astrid, nouvelle boudin d’or vient sonner chez elle en larme. Elles décident d’aller rendre visite au boudin de bronze, Hakima, qui est beaucoup plus jeune qu’elles. Les 3 jeunes filles vont se rapprocher et elles vont surtout découvrir un intérêt commun, la garden-party de l’élysée du 14 juillet. Chacune a ses raisons d’y aller, alors Mireille décide qu’elles iraient toutes les trois, à vélos et en vendant des boudins. Le 8 juillet, elles prennent donc la route pour Paris, accompagné de Kader, le frère de Hakima, qui est responsable de la troupe. Un gros défi pour tous les quatre, les trois filles n’étant pas sportives et Kader qui fera le trajet en fauteuil roulant, le sortant de sa zone de confort après l’amputation de ces deux jambes. 

La troupe est loin de s’imaginer les retombés de cette épopée, très vite les réseaux s’enflamment, les journaux, et même les chaînes de télé se passionnent pour ces 3 boudins. Tout le monde se demande pourquoi ses boudinettes on décidé de monter à Paris à vélo, surtout Malo, le responsable de cette histoire d’élection de boudin… 

Et merde, elle pleure. Alerte inondations ! 

Sortez les sacs de sable, montez les digues ! 

Dès les premières pages, le ton est donné, j’ai beaucoup rit au début du livre. Les répliques de Mireille sont épiques, surtout quand elle s’adresse à sa mère et qu’elle parle de son chat Babyboule. 

Ces trois héroïnes sont vraiment attachantes, on les traite de boudins à chaque coin de rues, ou de grosses, de laides… Mireille s’est fait une raison (enfin à peu près), ayant été boudin d’or plusieurs années de suite, elle a appris a passer outre tout ça. Astrid, elle, est un peu perdue, elle, qui a été élevée dans une école de bonne sœur dans les montagnes suisse, ne comprend pas pourquoi les gens s’en prennent à elle. Et la petite Hakima qui est seulement en cinquième, qui est déjà plongée dans le monde du harcèlement. J’ai trouvé ça encore plus triste pour elle, elle est si jeune, ça se ressens bien dans ses conversations. 

Tous les personnages sont vraiment attachants, j’avoue quand même avoir eu une préférence pour Mireille et Kader. 

Mireille et sa dérision à toute épreuve, qui essaie tant bien que mal d’apprendre aux deux autres boudinnettes, à ne pas se laisser faire, à avoir de la répartie devant tous ces gens qui se moquent d’elles. Je l’ai trouvé très forte, elle qui n’a jamais vu son père, qui pourtant est un homme qu’elle voit régulièrement à la tv. Je trouve que ce voyage lui à énormément appris, quand elle se retrouve face à cet homme rien ne se passe comme prévue, mais au final, c’était la meilleure issue possible, je trouve.
Et puis Kader, qui m’a fait craquer, je l’avoue. Il s’est embarqué dans cette histoire principalement pour sa petite sœur avec laquelle il est très proche. Mais c’était aussi un énorme défi pour lui. Après la perte de ses jambes, il s’est isolé dans sa chambre, alors, c’était l’occasion de prouver, et surtout de se prouver que rien n’est perdu, qu’il peut le faire. Il est très patient et protecteur avec les filles, il prend son rôle de responsable à cœur, comme il l’a fait quand il était encore militaire. Les révélations lors de cette garden-party m’ont fait vraiment plaisir… 

Pour Mireille, Kader est un soleil, depuis qu’elle l’a vu ouvrir la porte de chez Hakima ce soir-là, depuis, elle n’a d’yeux que pour lui, elle le vénère. Elle tente des rapprochements maladroits, bafouille et dit des choses incohérentes en sa présence, une vraie boulette. 

Il y a un tel gouffre entre les mots sur Internet et ceux des gens qu’on rencontre ! 

Sur une haute dose d’humour et de voyage dans les campagnes françaises, ce livre aborde le sujet du harcèlement, de ses diktats de la société, surtout quand on est adolescent. J’espère que l’état d’esprit de Mireille, pourra aider ses ados touchés par le harcèlement à l’heure ou les réseaux sociaux font proliférer ce genre de choses encore plus. 

N’hésitez pas à partir sur les routes avec ses trois adorables boudinnettes, elles en valent vraiment la peine.  

Il se passe à peu près une éternité. Babyboule a le temps de choper un morceau de farce sur la table d’un coup de sa petite patte, de l’emmener en balade sur le parquet, de jouer au ping-pong avec, de le manger, de le recracher, de le remanger avant de s’élancer brusquement dans l’escalier, terrifié par un mouton de poussière. 

7 réflexions au sujet de « Les petites reines  – Clémentine Beauvais »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s