Non classé·Romance

Là où tombent les anges – Lara Kasri

Titre : Là où tombent les anges

Auteur : Lara Kasri

Edition : Cherry Publishing

Genre : Romance fantastique

Pages : 300

Parution : 13 février 2022

Hugo est beau. Hugo est riche. Hugo est prétentieux. Mais surtout, Hugo est mort.

À son réveil, il se retrouve dans une salle noire, sans fenêtres ni porte. Devant lui, un écran relatant toutes les actions de sa vie. Le bilan est sans appel : en vingt-et-un ans d’existence, il s’est toujours mal comporté et il doit désormais en payer le prix fort.
Toutefois, grâce à la bonne action qu’il a faite avant son décès, on lui laisse une dernière chance : retourner sur terre avec un nouveau visage et réparer la vie d’une des personnes qu’il a détruite en deux mois. S’il réussit, les portes du Paradis s’ouvrent… Mais s’il échoue, il restera coincé dans les limbes.

La course contre la mort a commencé.

Merci Cherry pour l’envoi

( Ce livre est une réédition de « Le dernier Salut  » sortit en 2019 aux éditions Sydney Laurent)

Quand j’ai lu le résumé de ce livre, il m’a tout de suite intrigué, c’est quelque chose que je n’ai jamais lu auparavant, j’aime beaucoup l’idée.

La réputation d’Hugo Lion, riche et puissant à 21 ans, ce n’est pas un hasard, son père est fait du même bois et l’a élevé dans ce sens. Il s’est battu pour montrer qui il était et se faire une place dans la société au côté de son père, quitte à écraser ceux qui se trouvaient sur son passage.

Mais sa vie va basculer quand, lors d’une soirée, il va se faire renverser par un taxi en partant à la recherche de sa fiancée. C’est la fin pour Hugo Lion, mort sur le coup dans cet accident.

Le réveil d’Hugo est brutal, il est perdu, il se trouve dans une salle sans porte ni fenêtre, un écran va apparaître. Sur cet écran, les 21 ans d’Hugo défilent, au bout de la séquence un décompte : durant ses 21 ans d’existence, il a fait plus de mauvaises actions que de bonnes. Mais juste avant sa mort, il a fait une très bonne action. Alors qu’il aurait dû prendre la porte des ténèbres, des enfers, une troisième porte va apparaître. On va lui proposer une mission afin d’éviter de rejoindre les ténèbres : retourner sur terre pour deux mois, dans un corps qui n’est pas le sien et réparer la vie d’une personne qu’il a brisée.

Il ne sait pas qui, ni où, en acceptant, il se retrouve balancer sur terre avec juste une adresse dans la poche. Après un périple pour rejoindre cette adresse, il va se retrouver face à Iria, qu’il a connu au lycée, il avait lancé un harcèlement sur elle, il va devoir rattraper sa faute en l’aidant à avoir une vie meilleure.

Je pleure parce que les larmes sont tout ce qu’il me reste.

J’ai beaucoup aimé le thème de ce livre, je l’ai trouvé très original. Avoir le choix de retourner sur terre pour réparer ses fautes et ainsi s’éviter un allé simple vers les enfers… C’est un peu le jugement dernier finalement, Hugo avait 50/50 entre ses bonnes actions et les mauvaises.

Mais j’ai eu un peu de mal à accrocher, je pense que ça vient principalement des personnages. Je n’ai pas réussi à m’attacher à eux. Ça vient sans doute de moi d’ailleurs, malheureusement, du coup, j’ai eu du mal à totalement entrer dans la lecture.

Hugo est vraiment une tête à claques, il se prend pour le roi, s’en fou des autres, à part quelques rares exceptions. Son éducation en est principalement la raison, son père est vraiment quelqu’un de détestable, il a élevé ses fils dans la dureté, et Hugo est devenu quelqu’un de froid. Je crois que le personnage que j’ai préféré dans cette histoire, c’est Dino, son frère, on le voit peu, mais c’est lui qui m’a le plus touché.

Iria non plus n’a pas dû me toucher plus que ça. Elle vit dans un quartier vraiment pas fréquentable, galère à payer le loyer de son apparemment minable. Elle a laissé tomber son école d’art, elle a une très faible estime d’elle-même, principalement due à Hugo et ce qui s’est passé à son lycée… Mais je ne sais pas, je n’ai pas réussi à être touchée, à avoir de la compassion ou de l’empathie pour elle. Pourtant, elle est très douce et bienveillante, elle est solaire malgré ses galères.

Baudelaire appelait ça le spleen, Ariette appelait ça le bourdon et moi, je ne l’appelais pas ; il venait seul.

Au départ, Hugo est bien décidé à aider Iria pour ses propres intérêts (comme il a toujours fait), mais au fur et à mesure qu’il côtoie Iria, il va s’attacher à elle et vouloir l’aider sincèrement.

J’ai beaucoup aimé l’évolution des héros au cours de l’histoire, Hugo devient un peu plus humain, il se saisit de cette « seconde chance » pour devenir quelqu’un de meilleur. Il va beaucoup réfléchir sur sa vie passée, l’auteure nous fait passer beaucoup de beaux messages par les pensées d’Hugo.

Iria, va, elle aussi, beaucoup évoluer, grâce à Hugo qui la pousse constamment, elle va s’accorder elle aussi une nouvelle chance, une chance de faire ce qu’elle aime vraiment : de la musique.

Il y a quelques intrigues qui m’ont tenu en haleine le long de cette histoire : à qui appartient ce nouveau corps ? Est-il mort ? Créé exprès pour ces missions sur terre ?

L’auteure a su me surprendre à un moment donné de l’histoire, je ne m’attendais pas à ça, j’ai été très agréablement surprise. Elle a vraiment une très belle plume, très poétique.

Il y a des êtres qui nous touchent plus que d’autres, certainement parce qu’ils portent en eux, sans que nous le sachions nous-mêmes, une partie de ce qui nous manque.

Cette histoire, c’est une histoire de rédemption, de seconde chance, d’aide et de bienveillance.

Une histoire mêlant romance et fantastique, c’est vraiment une superbe idée, c’est très original. J’aurais aimé plus, m’accrocher plus aux personnages. Mais ne vous fiez pas à mon avis, j’ai vu de très beaux retours. Je pense, malheureusement, être passé à côté, sans réellement savoir pourquoi. Alors si ce livre vous tente, n’hésitez pas…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s