Contemporain·Développement personnel·Non classé

Cette petite voix dans ma tête – Valérie Roumanoff

Titre : Cette petite voix dans ma tête

Auteur : Valérie Roumanoff

Édition : Nami

Genre : Contemporain / Développement personnel

Pages : 224

Parution : 24 mai 2022

Sur le papier, Alice a tout pour être heureuse.

Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’écouter cette petite voix dans sa tête qui souligne ses erreurs et fabrique des scénarios catastrophe dont elle est l’héroïne. Heureusement, elle peut compter sur Julien, son mari, pour la soutenir et la réconforter quand son syndrome de l’imposteur prend le dessus.


Mais le jour où Julien reçoit cette étrange prédiction : « Vous allez changer de femme » , tout bascule. Car ce présage vient chambouler un équilibre déjà fragilisé par le licenciement récent de Julien. Alors qu’elle voit son mari s’éloigner un peu plus chaque jour, Alice doit puiser en elle-même les ressources afin d’aller de l’avant, pour le meilleur ou pour le pire.


Et si ce grand bouleversement était sa plus belle chance ?


L’occasion de faire la paix avec sa voix intérieure et de devenir la femme qu’elle est vraiment ?

Depuis l’apparition de cette nouvelle Maison d’Édition, j’avais très envie de découvrir un de leur livre.

J’ai jeté mon dévolu sur celui-ci et je ne regrette pas du tout.

Alice vie constamment avec cette petite voix dans la tête, celle qui la critique constamment, lui rappelle que c’est une incapable et qu’elle fait tout de travers. C’est à cause de cette petite voix qu’elle a du mal à aller de l’avant, à faire une présentation devant ses collègues et bien d’autres choses.

Mais elle peut compter sur Julie, son mari, l’amour de sa vie et le père de ses deux filles. Ils se connaissent depuis le lycée, ils sont inséparables.

Mais tout ça va être chamboulé quand Julien va voir un magnétiseur (auquel il ne croit pas du tout, lui qui a un esprit très cartésien) qui va lui dire qu’il va bientôt changer de femme.

Il n’y croit bien sûr pas du tout, mais il est chômage et il va passer ses journées à ruminer les paroles de ce magnétiseur, il va tout remettre en question et se laisser complètement sombrer. Il va tellement sombrer qu’il va creuser un fossé entre lui et Alice. Elle qui en plus de son travail doit tout assurer à la maison, mais quand la charge mentale d’Alice arrive à saturation… Elle explose. Leur couple part en vrille, Julien va décider de faire un break et de s’installer chez son meilleur ami. Alice, elle, est complètement paniquée, comment va-t-elle vivre sans Julie, son ancre depuis tant d’années, surtout que la petite voix dans sa tête à redoubler de force avec ces derniers événements…

Comme ceux qui doutent de tout, elle est pourtant fermement convaincue qu’elle ne vaut rien. Elle a une confiance absolue dans son jugement qui la condamne à être sans valeur jusqu’à la fin de ses jours.

Je suis vraiment ravie d’avoir découvert cette nouvelle Maison d’Édition dont je surveillerais les sorties. Ce livre est inclassable entre une histoire contemporaine et le développement personnel. En regardant d’un peu plus près les éditions Nami, ils parlent de « littérature de l’intime » et en effet ça correspond énormément.

Je me suis beaucoup attachée à Alice, je me suis surtout beaucoup reconnue dans cette femme. Elle vit constamment avec cette petite voix dans sa tête, je pense qu’on la connaît tous, cette petite voix. Celle qui nous empêche parfois de faire des choix, de sortir de notre zone de confort. L’auteure en parle parfaitement bien, j’ai eu l’impression qu’elle s’adressait directement à moi en me donnant des conseils. Alice se sent constamment inférieure, au travail, à la maison, même en regardant les mamans des autres enfants devant l’école. Elle se dévalorise beaucoup, se sent incapable de faire les choses. Mais finalement, ce break avec Julien va être un électrochoc. Elle va vouloir se sentir mieux, faire taire cette petite voix. C’est principalement le théâtre qui va l’aider. On me l’a toujours dit, pour les gens timides et introvertis, le théâtre aide beaucoup et c’est le cas ici, mais ce n’est qu’une échappatoire temporaire. Alice va donc tester pleins d’autre technique et essayer d’être elle-même, de s’aimer et de s’accepter.

J’ai également beaucoup aimé qu’Alice, à la fin de l’histoire (de son cheminement) comprenne finalement d’où vient cette petite voix, que, ce n’est finalement pas entièrement sa faute…

Dans ce livre, l’auteure aborde donc plusieurs techniques de développement personnel, certaines que je connaissais, d’autre pas du tout. Par exemple la lithothérapie (dont je vous ai déjà parlé ici), la méditation, l’Ho’oponopono et encore bien d’autres (je vous laisse les découvrir). Ces techniques sont bien expliquées et donnent envie de les tester.

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteure, j’ai dévoré le livre sans m’en rendre compte. Il se lit très vite et la plume est vraiment belle et l’auteure nous offre de très jolis messages qui nous font réfléchir. En plus il y a beaucoup d’humour et de légèreté.

Alice cherche désespérément à accéder à sa réserve de patience et de calme. Il semblerait qu’elle soit totalement épuisée, en rupture de stock, sans réapprovisionnement possible, désolé, au revoir Madame et bon courage.

Par le personnage de Julien, elle nous parle également de magnétisme, un sujet qui me passionne et auquel je crois beaucoup, j’ai donc été ravie de le retrouver ici.

C’est donc l’histoire de deux héros un peu perdus, qui individuellement ont besoin de retrouver leur chemin, de se réconcilier avec leur passé. Ils vont apprendre à s’accepter et à se reconstruire.

C’est exactement le genre de lecture que j’attendais avec cette nouvelle maison d’édition. D’ailleurs, ce livre fait écho avec un autre livre purement développement personnel que je suis en train de lire à côté.

Une histoire avec des personnages bien réels auxquels on peut facilement s’identifier, des messages de bienveillance, des techniques pour aller mieux. Tout ça avec beaucoup de compréhension de la part des personnages secondaires, beaucoup d’entraide et d’espoir. C’est un livre que je recommande à tous, parce que soyons honnête, on a tous cette petite voix dans nos têtes qui nous donne une image erronée des choses. Alors lisez ce livre, apprenez à baisser le son de cette petite voix et révélez-vous.

Alice se rend compte qu’elle passe sa vie à réfléchir, examiner, analyser, comparer, soupeser, anticiper… Tout ce qui tue le jeu d’impro ! Et si la vie était un jeu, et qu’on pouvait la vivre sans réfléchir ?

Parce que finalement, dans la vraie vie, on improvise tous les jours : on ne connaît pas à l’avance nos répliques, ni celles de nos interlocuteurs. Et si les règles qui permettent de bien jouer étaient les mêmes que celles qui permettent de bien vivre ? Accepter ce qui arrive et se fier à son instinct.

2 réflexions au sujet de « Cette petite voix dans ma tête – Valérie Roumanoff »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s