Non classé·Romance

Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux – Emily Blaine

Titre : Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux

Auteur : Emily Blaine

Édition : Collection & H

Genre : Romance

Pages : 324

Parution : 18 mai 2022

Tristan est photographe, Emma est médecin. Depuis leur rencontre lors d’un mariage, Tristan est convaincu qu’elle est la femme de sa vie.

D’ailleurs, le destin semble d’accord avec lui : il ne cesse de mettre Emma sur sa route. Mais toujours, le timing et les aléas de la vie les empêchent d’être ensemble. Alors, Tristan attend. Et Tristan y croit, pour eux deux. Mais après huit ans de relation en pointillés, de fuites d’Emma et de rupture sans explication, ne serait-ce pas le moment d’avancer pour de bon ?

Oui, il va tenter sa chance une dernière fois : soit il tournera définitivement la page de cette histoire… soit il retrouvera enfin celle qu’il aime.

Je ne suis pas à ma première lecture d’un livre d’Emily Blaine, néanmoins, contrairement à beaucoup, ce n’est pas une valeur sûre pour moi. Soit j’aime, soit je n’accroche pas. Avant de commencer ce livre, j’avais vu plusieurs avis un peu mitigés, ce qui n’a fait qu’accentuer ma crainte, mais finalement, c’est plutôt une bonne lecture. Je ne la retiendrai pas forcément, ce n’est pas la lecture de l’année, mais j’ai aimé certaines choses dans cette histoire.

Tu parles à un mec qui attend une fille dont il est amoureux depuis des années. Au championnat des idiots, j’ai le niveau olympique.

Tristan a rencontré Emma au mariage de son cousin Bastien avec Hélène, il est tombé amoureux au premier regard. Il en est certain, c’est la femme de sa vie. Pourtant, Tristan et Emma ne font que se croiser, une relation en pointillée pendant huit ans. Toujours le jeu du chat et de la souris, Emma fuit, Tristan essaie de la rattraper avec un bon petit déjeuner avec des tartines, rien n’y fait. Pourtant, le destin les réunis très souvent, soit aidé un peu, soit par pur hasard.

Alors qu’il expose ses photos, il retombe sur Hélène, la femme de son cousin, amie d’Emma. Elle va revenir sur cette histoire un peu étrange entre ses deux amis. Elle va surtout demander à Tristan de régler cette histoire une bonne fois pour toute en appelant Emma.

C’est l’ultime chance qu’il va laisser à Emma, après toutes ses tentatives au fil des années, soit elle accepte de leur donner une dernière chance, soit il tourne définitivement la page…

C’était grâce à elle, à Emma, que j’avais compris que je voulais plus que la normalité. Je voulais des nuits extravagantes, des journées inattendues, des rires suivis de larmes l’instant suivant, des baisers volés, des évasions de dîners soporifiques, des crêpes au milieu de la nuit et des disparitions matinales.

J’ai aimé la construction de ce livre, nous sommes dans le présent, mais surtout, nous faisons des bons dans le passé. Et pour ces bons dans le passé, l’auteure nous laisse à chaque fois un joli petit schéma pour qu’on situe le moment où se passa l’action.

Alors qu’habituellement, je préfère les chapitres sur le passé dans ce genre d’histoire, ici, ce sont les moments au présent que j’ai le plus apprécié. Et je pense savoir pourquoi…

Les deux personnages que j’ai le plus aimé dans ce livre sont Tristan et Hélène, cette dernière qu’on retrouve principalement dans les moments actuels.

J’ai trouvé très original que cette romance soit écrite du point de vue du héros, Tristan, c’est assez rare (malheureusement), c’est pour moi un gros plus pour cette histoire. Et puis, il faut dire que ce héros est vraiment très attachant. Il est gentil, patient, dévoué à ceux qu’il aime. Il sait lire à travers les gens, grâce aux photographies, il capture les émotions. Je ne suis peut-être pas objective, étant moi-même photographe. Mais c’est en grande partie ce héros photographe qui a su me toucher et me faire aimer cette lecture.

Mais il n’est pas le seul, j’ai aussi adoré un personnage secondaire : Hélène (et Bastien bien sûr). Elle m’a énormément touché, que ce soit dans le présent, ou dans le passé avec sa magnifique histoire d’amour avec Bastien. C’est d’ailleurs un bon dans le passé avec Hélène et Tristan qui m’a le plus touché dans ce livre, qui m’a émue, les larmes n’étaient pas loin. Je l’ai trouvé si douce et bienveillante, elle a les mots pour booster ses amis sans trop les bousculer. C’est une amie qu’on aimerait tous avoir (d’ailleurs, je ne serais pas contre une histoire sur elle).

Hélène trébuchait sur le moindre caillou ou la plus minuscule racine, à croire que le monde lui en voulait et lui tendait des pièges à chaque coin de rue.

Par contre, je n’ai pas du tout accroché au personnage d’Emma, elle m’a agacée, j’ai eu envie de la secouer. Elle fait marcher Tristan pendant huit ans, alors qu’elle sait que c’est un homme incroyable et qu’il est fou d’elle. Elle a toujours des (mauvaises) excuses pour fuir et le repousser. Je n’ai pas eu d’empathie du tout pour cette héroïne malheureusement. J’irai même jusqu’à dire que j’aurais préféré une autre fin, que Tristan mérite mieux qu’elle…

Cette histoire change vraiment des romances que l’on voit la plupart du temps. L’auteure a choisi une histoire non linéaire avec des bons dans le temps, un peu désordonné (mais très simple à suivre). Mais surtout, elle a choisi de raconter sa romance du point de vue du héros, et ça, j’adore. Avec ce choix, nous avons l’impression de plonger dans les souvenirs de Tristan, ces moments sont toujours en rapport avec quelque chose du présent, une conversation, une photo…

J’ai bien sûr beaucoup aimé que le métier de photographe soit abordé, avec ses hauts et ses bas. La difficulté du métier qui contraste avec le bonheur qu’il peut procurer. C’est assez rare de le retrouver dans une romance, et c’est aussi un peu ça qui m’a donné vraiment envie de lire ce livre. J’ai trouvé ces passages très réalistes et bien détaillés.

Clairement, dans ce livre, il n’est pas question d’action, c’est une lecture plutôt doudou. Même si l’auteure aborde également des sujets difficiles, principalement celui du deuil. L’auteure fait toujours preuve de bienveillance, ce sont les aléas de la vie, elle en parle avec beaucoup de justesse.

Une histoire de destin et de rencontres, une romance douce qui fait du bien. C’est un peu ce qui caractérise la plume de l’auteure d’ailleurs. C’est une romance calme, sans prise de tête et plutôt courte, pourquoi pas pour l’été ?

De la même auteure :

Un peu plus d’amour que d’ordinaire

T’embrasser sous la neige 

La librairie des rêves suspendus

Tout en haut de ma liste

Si tu me le demandais

7 réflexions au sujet de « Les tartines sont meilleures quand on les partage à deux – Emily Blaine »

  1. je te rejoint beaucoup sur ta chronique! J’ai aimé ce livre pour Tristan (et le point de vue masculin qui change des romances habituelles) et pour Hélène et Bastien. J’ai eu beaucoup de mal avec le personnage d’Emma mais j’ai tout de même passé un bon moment en leur compagnie!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s