Non classé·Romance

Nos silences complices – Julie-Anne Bastard et Ludivine Delaune

Titre : Nos silences complices

Auteur : Julie-Anne Bastard et Ludivine Delaune

Édition : BMR

Genre : Romance

Pages : 352

Parution : 23 mars 2022

À presque trente ans, Lilie est une personne altruiste et casanière. Tout l’inverse de son copain Roman, un baroudeur égocentrique qui refuse de rencontrer sa famille. Lilie ne sait plus quoi penser de cette relation. Car s’il y a bien quelque chose qu’elle aime par-dessus tout, c’est être entourée des siens.

C’est donc seule qu’elle se rend en Normandie pour les retrouvailles familiales annuelles. Rien de tel qu’une semaine au Clos-des-Roses pour décompresser… enfin, façon de parler ! Entre sa pétillante grand-mère, ses petits-cousins turbulents, son oncle nostalgique et son cousin mystérieusement distant, ces vacances ne vont pas être de tout repos. Et comme si ça ne suffisait pas, voilà que la vente de la ferme familiale fait surgir de vieux secrets.

Lilie en veut à Gabriel, le nouveau propriétaire, de leur prendre ce bâtiment qui a vu grandir son grand-père. Pourtant, à mesure qu’elle apprend à connaître le jeune homme, sa méfiance s’envole. Difficile de résister au charme de ce fermier enjoué et séduisant… Mais c’est tout un monde qui sépare la citadine Lilie de l’homme de la campagne. Leur complicité naissante y résistera-t-elle ?

Merci NetGalley

Le résumé de ce livre m’a tout de suite intéressé. Une histoire familiale, c’est vraiment tout ce que j’aime. Mais j’étais bien loin de m’imaginer l’histoire et surtout à quel point ce livre me toucherait.

Lilie, trente ans, socio-esthéticienne, vient passer une semaine chez sa grand-mère Mamita, avec tous ses cousins cousines, oncles et tantes. Tous très proches, ils se réunissent chaque année à cette époque.

Mais Lilie était loin d’imaginer tout ce qui se passerait durant cette semaine en Normandie chez sa grand-mère. Elle était loin d’imaginer que des secrets de famille allaient ressurgir, qu’elle allait faire une rencontre qui changerait sa vie…

Si j’avais pu hériter de la force de ma grand-mère, de sa manière de se relever, d’affronter, d’avancer.

J’ai tout de suite accroché au personnage de Lilie, je me suis totalement reconnue en elle. Son empathie, sa maladresse, sa simplicité, les questions qu’elle se pose. Elle est très proche de sa famille, c’est son cocon, sa bulle de bonheur, c’est avec eux qu’elle peut se ressourcer. Fille unique, avec des parents divorcés, elle considère ses cousins et cousines comme c’est frère et sœur. Impossible pour moi de ne pas m’identifier à elle, dans ma famille, on se sert les coudes comme dans la famille Pasquier.

Chaque membre de cette famille est très charismatique, chacun à sa place, même les conjoint(e)s. Cette famille ne cesse de s’agrandir pour le plus grand bonheur de la doyenne Mamita.

D’ailleurs Mamita, c’est la grande sage de cette famille, elle apaise les tensions, distille les bons conseils, à ses enfants et petits enfants. Tout le monde la respecte, elle a une poigne de fer et tellement d’amour à donner…

D’ailleurs, elle a presque déjà intégré le nouveau voisin, Gabriel, à cette famille. Il a repris la ferme des parents du grand-père de Lilie.

Il est très attachant dès le départ, aussi simple que Lilie, toujours là pour donner un coup de main, il est bienveillant avec tous, ne juge jamais.

Franchement, on ne peut que l’apprécier, au contraire de Roman… Le peu que je l’ai vu, je l’ai vraiment détesté, il est autocentré, ne parle que de lui, bref, il était temps que Lilie enlève ses œillères.

Je vais avoir beaucoup de mal à vous retranscrire ce que j’ai ressenti pendant ma lecture, peut-être un peu de nostalgie de retrouver une grand-mère comme la mienne. Une grand-mère touchante, qui aime avoir sa famille autour d’elle, qui a vécu des choses pas faciles, mais qui est toujours une guerrière.

Et puis cette ambiance familiale qui nous enveloppe dans une bulle de douceur, de bonheur, de soutien indéfectible qui les unit. On sent l’amour qu’ils se portent, même si parfois, ils se chamaillent et ne sont pas d’accord. Dès que quelqu’un à un problème, ils sont tous là pour l’épauler, pour l’aider.

Beaucoup de secrets seront révélés pendant cette semaine en famille, que ce soit des secrets passés ou actuels.

Le chagrin, on le laisse de côté ; on s’accroche à tous ces instants précieux et partagés, nos confidences, nos échanges, nos sourires.

Il y a aussi l’immersion dans la ferme de Gabriel, au contact de la terre, de la nature et des animaux qui est vraiment très appréciable.

Et évidemment, il y a la romance, mais elle n’est pas au centre de l’histoire. C’est une très bonne surprise pour moi. J’aime les romances, mais encore plus quand d’autres sujets sont abordés et que la romance prend son temps.

Ici, c’est le cas, Lilie et Gabriel se tournent autour pendant presque tout le livre, ce n’est qu’à la fin qu’apparaît vraiment la romance, un parfait timing pour moi.

La solitude est dans la tête. Tu ne t’ennuieras jamais si tu sais qui tu es.

Ce livre est un immense coup de cœur pour moi, il finira très certainement dans mon top 2022.

Une bulle de bonheur et de douceur dans le cocon de la famille Pasquier. Partez en Normandie en compagnie de cette famille très touchante, à la découverte du voisin Gabriel et de sa ferme.

Vous sentirez les embruns de la Manche et les délicieuses odeurs des plats de Mamita. Écoutez ses paroles pleines de sagesse qui résonneront en vous.

Je ne peux que recommander cette lecture qui m’a touché en plein cœur et qui va me rester en tête encore un moment.

Réunis, unis, liés, nous sommes, l’espace d’une semaine par an, les pièces rassemblées d’un même puzzle, les clichés vivants d’une famille qui, malgré les différences, cré des souvenirs pour les générations à venir.

4 réflexions au sujet de « Nos silences complices – Julie-Anne Bastard et Ludivine Delaune »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s